Pneus 2021 : Pirelli admet une "incompréhension" avec les pilotes

Avant de nouveaux tests prévus ce vendredi à Abu Dhabi avec les pneus 2021, Pirelli reconnaît qu'une meilleure communication avec les pilotes est nécessaire.

Pneus 2021 : Pirelli admet une "incompréhension" avec les pilotes

Deux semaines après la première expérience menée à Bahreïn, les pneus 2021 de Pirelli vont refaire leur apparition lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi. Le manufacturier unique de la Formule 1 a modifié la construction de ses enveloppes pour l'an prochain, afin d'en améliorer la robustesse, mais les pilotes n'ont pas apprécié la chute de performance qu'ils ont constatée sur la piste de Sakhir, alors estimée à environ une seconde au tour.

Si Pirelli a défendu l'introduction de cette nouvelle spécification, avec le soutien de la FIA, et a rappelé que les monoplaces n'étaient pas non plus réglées idéalement pour les exploiter, la firme de Milan admet qu'elle doit mieux communiquer en amont de ce nouveau test. Elle met en avant la confusion qui a pu naître dans l'esprit des pilotes entre leurs souhaits formulés pour la future réglementation 2022 et ces changements à plus court terme, apportés uniquement dans un but sécuritaire.

"Nous devons mieux préparer les essais pour cette semaine", reconnaît Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "Et c'est important, car il y a eu un peu d'incompréhension et nous n'avons probablement pas expliqué aux pilotes quel était l'objectif du test [à Bahreïn]. Depuis le début de cette saison étrange, il était convenu que nos efforts se concentreraient sur le fait de produire un pneu capable de supporter le niveau accru de stress que nous constatons chaque week-end avec ces nouvelles voitures."

Lire aussi :

"Même s'il y a un changement de réglementation technique l'an prochain avec le design du fond plat, nous savons que les écuries travaillent beaucoup afin de récupérer la perte d'appui aérodynamique. Au début de l'année [prochaine], elles retrouveront probablement un niveau d'appui pas très éloigné de l'actuel. C'est pourquoi nous avons convenu de travailler parallèlement sur une nouvelle construction, conçue pour accompagner ce développement. Cette nouvelle construction peut par exemple être utilisée avec des pressions plus basses."

Pirelli précise qu'à Sakhir, les pilotes se sont essentiellement plaints du sous-virage provoqué par les nouveaux pneus. Ce risque avait été indiqué aux écuries, et il leur avait été demandé d'ajuster les réglages des monoplaces pour compenser, mais certaines ne l'ont pas fait car les essais se déroulaient lors d'une séance visant également à préparer un week-end de course. Les écuries ont aussi estimé qu'elles pourraient apprendre davantage de choses en comparant les pneus sans modifier les réglages.

"Nous savons aussi que la nouvelle construction a un équilibre différent par rapport à l'actuel, il y a davantage de sous-virage si l'on monte les pneus 2021 sans modifier l'équilibre", confirme Mario Isola. "Mais certaines écuries ont décidé de faire comme ça, car c'était utile pour elles de collecter des informations pour l'année prochaine. Elles ne voulaient donc rien changer, elles ont juste monté les pneus."

"Il faut aussi tenir compte du fait que nous étions en milieu de week-end. Mercedes a remporté le championnat, mais d'autres équipes se battent encore pour leur place. Elles étaient donc aussi concentrées sur leur week-end de Grand Prix. Il n'était donc pas possible de dédier le temps nécessaire pour rééquilibrer la voiture, comprendre le nouveau pneu et peut-être essayer des pressions différentes. Certaines ont donc décidé de faire des comparaisons entre 2020 et 2021 sans rien changer, avec les mêmes pressions et les mêmes réglages, afin d'essayer de comprendre le nouveau pneu."

"Il ne faut pas oublier que le profil est différent à l'avant, ce qui affecte probablement le niveau d'appui. C'est pour cela qu'il y a davantage de sous-virage. Mais ce qui est important, c'est que sur le plan de l'intégrité, cette nouvelle spécification obtient des résultats qui vont dans le sens de notre décision de l'introduire. Il s'agit donc de mieux communiquer avec les pilotes, d'expliquer ce que nous voulons faire, ce que nous voulons atteindre, ce qu'ils devraient ressentir et nous indiquer. Nous ne l'avons probablement pas fait correctement. Et c'est aussi pourquoi nous avons reçu ces commentaires."

partages
commentaires
Démission surprise du patron de Ferrari, Louis Camilleri

Article précédent

Démission surprise du patron de Ferrari, Louis Camilleri

Article suivant

Haas ne pourra pas offrir de test d'adieux à Grosjean

Haas ne pourra pas offrir de test d'adieux à Grosjean
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Lieu Yas Marina Circuit
Auteur Basile Davoine