Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Pneus : Mercedes avec plus de mediums que Ferrari à Suzuka

partages
commentaires
Pneus : Mercedes avec plus de mediums que Ferrari à Suzuka
Par :
1 oct. 2019 à 16:35

Pirelli a dévoilé les allocations pneumatiques choisies par chaque écurie en vue du Grand Prix du Japon 2019 de F1.

Du 11 au 13 octobre prochains se tiendra à Suzuka le Grand Prix du Japon de Formule 1, dernière manche asiatique de la saison 2019 du Championnat du monde. Chaque écurie devait pour l'occasion établir sa sélection parmi les trois types de gommes imposés par Pirelli, à savoir pour cette épreuve les trois composés les plus durs de la gamme fournie par le manufacturier italien : C1 (dur, blanc), C2 (medium, jaune) et C3 (tendre, rouge). 

Lire aussi :

Comme toujours, les tendres sont les pneus très majoritairement privilégiés par l'ensemble des écuries. Concernant les trois structures de pointe, Mercedes fait également comme souvent un choix plus prudent en apportant huit trains du composé à flancs rouges pour quatre de mediums et un de durs. En revanche, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas bénéficient exactement de la même allocation. Chez Ferrari et Red Bull, dont le motoriste Honda fonde de gros espoirs sur sa manche à domicile, c'est avec neuf trains de tendres que les pilotes devront composer, contre trois de mediums et un de durs.

Les choix les plus extrêmes pour les pneus tendres sont à mettre au crédit des pilotes Renault et Haas, qui auront dix trains des enveloppes les plus performantes. L'écurie française répartit en revanche les trains restants en créant une différence, afin de procéder à des essais comparatifs lors des EL2. 

Trains de pneus par pilote

Rappel du règlement

Chaque pilote doit conserver un train de pneus tendres pour la Q3. Ces gommes doivent être retournées à Pirelli à l’issue de la séance qualificative pour les concurrents classés dans les dix premiers. Les autres peuvent quant à eux les garder pour la course.

Chaque pilote doit avoir les deux trains obligatoires pour la course, en l'occurrence les durs et les mediums, dont au moins un doit alors être utilisé.

Les équipes sont libres de choisir les composés qu'elles souhaitent pour les dix trains restants, soit un total de 13 pour l'ensemble du week-end.

Article suivant
Wolff : Hamilton "très ouvert" à un avenir en Formule E

Article précédent

Wolff : Hamilton "très ouvert" à un avenir en Formule E

Article suivant

Vettel et son désamour pour les V6 turbo hybrides

Vettel et son désamour pour les V6 turbo hybrides
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Lieu Suzuka
Auteur Fabien Gaillard