Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
12 Heures
:
36 Minutes
:
06 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
13 jours

Pneus - Mercedes joue la sécurité pour le GP de Belgique

partages
commentaires
Pneus - Mercedes joue la sécurité pour le GP de Belgique
Par :
9 août 2019 à 09:30

Les sélections pneumatiques dévoilées par Pirelli en vue du Grand Prix de Belgique 2019 de F1 montrent que Mercedes a adopté une approche plus prudente que ses principaux rivaux à Spa.

Le circuit de Spa-Francorchamps accueillera la manche de rentrée de la Formule 1 après la trêve estivale. Le tracé belge est bien connu et fait la part belle à la vitesse. Toutefois, le second secteur est sinueux et globalement le tracé est abrasif. Pour cette épreuve, Pirelli fournit les trois gommes les plus dures de sa gamme, avec le C1 (durs, blancs), le C2 (mediums, jaunes) et le C3 (tendres, rouges).

Lire aussi :

Chez les écuries, Mercedes est celle qui a adopté l'approche la plus mesurée : en effet, les Flèches d'Argent disposeront de huit trains de tendres contre dix et neuf pour les autres structures. Cela se traduit également au niveau des mediums puisque Lewis Hamilton et Valtteri Bottas en auront quatre trains chacun ; seul Lando Norris en comptera autant. Chez Ferrari et Red Bull Racing, la donne est exactement la même pour les quatre pilotes, à savoir dix sets de tendres et deux de mediums.

Au vu des caractéristiques de tendreté de ces enveloppes, les durs n'ont pas fait recette et, à l'exception de George Russell qui en aura deux, tout le monde ne disposera que d'un seul train. Contrairement à d'habitude, donc, le travail d'évaluation des gommes sur les longs relais devrait se concentrer sur le tendre et le medium.

Rappel du règlement

Chaque pilote doit conserver un train du mélange le plus tendre pour la Q3. Ceux qui y entrent peuvent l'utiliser à ce moment des qualifications, les autres peuvent quant à eux le garder pour la course. Chaque pilote doit également avoir deux trains, un de mediums et un de durs, disponibles pour la course, avec l'obligation en course d'utiliser l'un des deux et de changer au moins une fois de composé. Les équipes sont libres de choisir parmi les dix trains restant à leur disposition, pour parvenir à un nombre total de 13 pour le week-end.

Trains de pneus par pilote à Spa
Article suivant
La F1 enregistre une légère hausse de son chiffre d'affaires

Article précédent

La F1 enregistre une légère hausse de son chiffre d'affaires

Article suivant

Gasly n'a "pas de réponse claire" sur ses difficultés en Hongrie

Gasly n'a "pas de réponse claire" sur ses difficultés en Hongrie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Auteur Fabien Gaillard