Pas de podiums pour les courses sprint en F1 ?

La Formule 1 pourrait choisir de se passer d'une cérémonie du podium après les courses sprint du samedi, afin d'éviter de diluer une partie de la valeur de la course du dimanche.

Pas de podiums pour les courses sprint en F1 ?

Après un accord de principe en Commission F1, les dirigeants de la discipline finalisent actuellement le projet d'un test grandeur nature de courses qualificatives le samedi lors de quelques Grands Prix cette année. Si ce plan reçoit le soutien nécessaire de la part des écuries, ce qui semble probable, alors ce format sera utilisé au Canada, en Italie et au Brésil.

Parmi les exigences autour de ces courses sprint, celle que leur longueur soit évidemment inférieure (100 km au lieu de 305) aux épreuves du dimanches, qui doivent également rester l'attraction principale des week-ends de GP. C'est pourquoi le PDG de la Formule 1, Stefano Domenicali, a expliqué que la réflexion en cours portait également sur le fait d'éviter tout ce qui pourrait faire de l'ombre à la course principale.

Lire aussi :

"Nous sommes en train de définir les courses sprint et nous présenterons le projet avant le Grand Prix de Bahreïn", a déclaré Domenicali. "Nous devons nous assurer qu'il y a une différence entre la célébration emblématique de la course – qui est le moment iconique à la fin de l'événement le dimanche après-midi. C'est le point culminant de l'événement et cela doit être séparé des autres moments. Donc la célébration la plus importante sera toujours le dimanche après-midi, et non le samedi."

Par ailleurs, le podium aura une saveur différente puisque la F1 s'est alliée avec Ferrari Trento pour les trois prochaines saisons. L'entreprise fournira désormais du vin pétillant lors des cérémonies, en lieu et place du champagne. Pas une première pour elle : "En 1980, nous étions sur le podium du Grand Prix de Monza, donc nous avons de belles images de l'époque avec de grands champions", a expliqué Simone Masè, directeur général de Lunelli Group. "Ils ont déjà goûté Ferrari, mais nous sommes désormais partenaires et nous sommes impatients."

Même si historiquement le champagne est lié aux podiums en sports mécaniques, la Formule 1 n'en a pas toujours utilisé. Après plusieurs décennies avec Moët et Mumm, le producteur de vin pétillant Chandon fut utilisé à partir de 2016. Cependant, durant la saison 2017, un accord fut annoncé avec le producteur de champagne Carbon.

Une "super qualification" ?

La F1 est toujours en train de réfléchir à un titre officiel pour la course sprint, et l'une des principales suggestions envisagées est de l'appeler tout simplement "course qualificative". Cependant, le directeur exécutif de Renault, Marcin Budkowski, a suggéré une autre idée de nom tout en faisant part de son enthousiasme pour le projet.

"Les courses sprint, ou quel que soit leur nom – les super qualifications – c'est de l'excitation sur trois jours. Nous pouvons nous qualifier le vendredi, courir le samedi et recommencer le dimanche. Et nous allons être beaucoup moins préparés pour les qualifications. Pour les fans au circuit ou à la maison, c'est trois jours d'excitation."

"Les équipes se penchent parfois sur la question, et nous sommes tellement obsédés par la compétition entre nous, nous sommes tellement obsédés par la nécessité de prouver notre compétitivité et nos performances, mais nous devons produire un bon spectacle. Je pense que cela va aider à donner un bon spectacle aux fans. Essayons donc de nouveaux formats. C'est une excellente occasion de voir si c'est quelque chose que nous voulons garder pour les prochaines saisons."

partages
commentaires
Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance
Article précédent

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Article suivant

Alpine va donner la priorité à 2022 sans délaisser 2021

Alpine va donner la priorité à 2022 sans délaisser 2021
Charger les commentaires