Footwork Porsche FA12
Prime
Rétro

Le fiasco du V12 qui a causé la rupture entre Porsche et la F1

Plusieurs décennies après sa dernière tentative en Formule 1, et malgré une victoire en son nom et plusieurs titres mondiaux avec McLaren, Porsche reste aussi célèbre pour son fiasco en catégorie reine dans les années 1990.

En dépit d'une histoire glorieuse en Endurance, Porsche n'a jamais réussi à connaître un tel succès en monoplace. Engagé en Grand Prix dès 1957 avec la 550RS, pour une première apparition à domicile, le manufacturier a ensuite aligné des RSK en 1958 et 1959. Le premier programme officiel avec Dan Gurney au volant est arrivé en 1961, menant à une pole position et une victoire l'année suivante, avant le retrait de l'équipe.

Plus de deux décennies plus tard, Porsche est revenu en tant que fournisseur moteur de McLaren. Le V6 TAG-Porsche a connu une histoire brève mais impressionnante, permettant à l'équipe anglaise de remporter trois titres mondiaux et 25 courses entre 1984 et 1986, avant le changement de moteur de McLaren, qui s'est tourné vers Honda en 1988. En contraste avec cette courte période de gloire, Porsche a fait un ultime retour en 1991, avec un V12 très peu performant et très peu fiable, qui a duré moins d'une demi-saison dans le championnat. Un come-back si catastrophique que Porsche a quitté la F1 et n'y est jamais revenu depuis.

Article précédent Wolff : Mercedes a corrigé ses faiblesses en haute altitude
Article suivant Live streaming - Suivez le GP de Mexico F1 en direct !

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse