Portrait - Jenson Button : « Gagner le titre avec McLaren » (2/2)

Comme Hamilton, Button est affamé, et croit que les bases posées ces deux dernières saisons vont payer : “La relation que j’ai avec mes ingénieurs et mes mécanos est très bonne ; on se comprend vraiment bien

Comme Hamilton, Button est affamé, et croit que les bases posées ces deux dernières saisons vont payer : “La relation que j’ai avec mes ingénieurs et mes mécanos est très bonne ; on se comprend vraiment bien. Je suis très heureux de ma position au sein de l’équipe, et gagner le championnat avec McLaren serait fantastique. Cela signifie plus de faire cela avec une équipe avec laquelle on se sent si bien après si peu de temps que de juste arriver et piloter la meilleure auto”. Une petite référence que l’on attribuera ou non à l’intention de Sebastian Vettel.

Button sait par expérience qu’il ne vaut mieux pas trop tirer de plans sur la comète au moment de parler des performances de la nouvelle monoplace. Les désillusions furent nombreuses pour celui qui dut composer par le passé avec de poussives Benetton ou Honda, qui auraient la ruiné la carrière de plus d’un pilote. A contrario, il connaît la grande force de son équipe, qui l’an dernier, avait déballé une monoplace partiellement aboutie lors des essais hivernaux, avant de réaliser un spectaculaire pas en avant en arrivant à Melbourne, et de poursuivre le meilleur programme de développement de la saison.

Fort de ce passé, Button attend d’être en Australie pour réellement mesurer ses chances : “Rien ne permet de dire que nous sommes une demi-seconde plus rapides que tout le monde ; mais rien ne permet de dire que nous sommes une demi-seconde plus lents” !, analyse-t-il. “La voiture est confortable et fait tout ce que je lui demande. Il s’agit maintenant de la développer jusqu’à la première course”.

Avec son museau avant demeurant conventionnel, et n’adoptant pas la tendance des disgracieux paliers, la McLaren semble être une monoplace équilibrée, saine, dont la plateforme permet encore d’atteindre d’importants progrès. Là ou Ferrari cherche encore à comprendre sa nouvelle-née en collectant de nombreuses données, admettant un certain retard en la matière, que Red Bull apprend la vie sans diffuseur soufflé dominateur, que Mercedes AMG dévoile tardivement sa F1 W03, et que Lotus inquiète avec ses problèmes structurels de châssis, McLaren, se son côté, semble être l’équipe ayant connu le parcours le plus stable et régulier depuis la fin de la saison dernière.

L’entrave majeure des Gris demeurera l’absence de N°1 désigné au sein de l’équipe en cas de lutte aux avant-postes, ce qui n’est pas le cas chez Red Bull et Ferrari. Mais sur la piste, il en est sûr, Jenson pourra de nouveau obtenir son N°1…

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Sebastian Vettel
Équipes McLaren , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités