Portrait : Qui est Olivier Quesnel ?

En discussions avec Lotus F1 Team pour prendre des responsabilités de tête au sein de l'équipe, Olivier Quesnel est considéré par Gérard Lopez pour chausser les bottes d'Éric Boullier, parti chez McLaren

En discussions avec Lotus F1 Team pour prendre des responsabilités de tête au sein de l'équipe, Olivier Quesnel est considéré par Gérard Lopez pour chausser les bottes d'Éric Boullier, parti chez McLaren. ToileF1 vous propose de faire connaissance avec le Français.

Âgé de 64 ans, Olivier Quesnel est avant tout un homme estampillé PSA. Il a en effet participé en 1980 à la création de Peugeot Talbot Sport aux côtés d'un certain Jean Todt, avec qui il a lancé les années glorieuses du lion notamment en rallye et en rallye-raid. Il a par la suite pris la direction générale du groupe de presse Michel Hommell, propriétaire notamment du magazine Auto Hebdo. Il y aura passé vingt ans avant de retrouver la compétition dans les années 2000.

En janvier 2008, il est ainsi nommé à la tête de Citroën Racing, qui le choisit pour remplacer Guy Fréquelin, fraichement retraité. Il parvient à mener la marque aux chevrons vers de nouveaux titres mondiaux en Championnat du Monde des Rallyes (WRC), avec sous sa coupe un certain Sébastien Loeb.

Dans le même temps, Quesnel se voit confier une seconde mission par le groupe PSA et prend les rênes de Peugeot Sport l'année suivante. Après deux échecs en 2007 et 2008, le Lion veut absolument s'imposer au Mans. Quesnel est recruté dans cette optique et va accomplir la mission brillamment, puisqu'en juin 2009, Peugeot remporte les 24 Heures du Mans avec sa 908 HDI FAP emmenée par David Brabham, Marc Gené et Alexander Wurz. C'est sans aucun doute l'apogée de la carrière du patron d'écurie français puisque dans le même temps les succès continuent à s'enchainer avec Citroën en rallye.



L'année suivante, Peugeot défend son titre au Mans face à Audi. Mais la réussite a fui Quesnel et ses hommes. La Bérézina touche le clan Peugeot, qui ne voit pas un seul de ses prototypes LMP1 franchir la ligne d'arrivée, à chaque fois stoppé par une panne mécanique. En 2011, la fiabilité est de nouveau au rendez-vous et la 908 se bat pour la victoire, mais Audi est trop fort en performance pure et s'impose de nouveau. L'histoire s'arrête là pour Olivier Quesnel, puisque quelques mois plus tard Peugeot annonce son retrait de l'Endurance. Dans les semaines qui suivent, Quesnel est également débarqué de chez Citroën Racing après une éprouvante saison 2011 sur fond de luttes intestines entre Sébastien Loeb et Sébastien Ogier chez Citroën. Privé de poste à responsabilité, il reprend du service rapidement en 2012 en rejoignant le groupe de Jacques Nicolet, propriétaire notamment de l'équipe OAK Racing engagée en Endurance. Quesnel y occupe alors le poste de directeur des activités compétitions pour le WEC et l'European Le Mans Series.
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes David Brabham , Marc Gene , Alexander Wurz , Sébastien Loeb , Guy Frequelin , Jean Todt , Jacques Nicolet , Sébastien Ogier , Olivier Quesnel , Gerard Lopez
Équipes McLaren , Lotus F1 , OAK Racing
Type d'article Actualités