Pour Montoya, la F1 est une discipline qui frustre les pilotes

Vainqueur à sept reprises en Grand Prix, Juan-Pablo Montoya a délaissé la Formule 1 en 2006, après une saison qu’il n’a pas terminée chez McLaren Mercedes

Vainqueur à sept reprises en Grand Prix, Juan-Pablo Montoya a délaissé la Formule 1 en 2006, après une saison qu’il n’a pas terminée chez McLaren Mercedes. Reparti vers les courses nord-américaines en NASCAR et cette année en IndyCar, le Colombien y a retrouvé le plaisir de la course.

Huit ans après son départ de la F1, il pense toujours que la catégorie reine est une discipline à part, mais qu’elle peut frustrer énormément les pilotes en raison de ses spécificités techniques.

« La Formule 1 a toujours été très technique », estime Montoya dans les colonnes du magazine Auto Motor und Sport. « Le pilote est tellement dépendant de la voiture. Pensez-vous vraiment qu'Alonso et Vettel ont oublié comment piloter ? C’est juste pas de chance pour ceux qui ne sont pas dans une Mercedes. Et cela ne changera pas cette année. »

Sur le plan du spectacle, l’ancien pilote Williams et McLaren sait que la F1 n’est pas la discipline qui était faite pour lui. S’il observe toujours ce qui s'y passe, la réglementation technique actuelle ne lui donne pas envie.

« Je ne trouve pas ça excitant. Le bruit me manque, en tout cas à la télévision. Je ne sais pas quel bruit font les moteurs en réalité, mais je pense que c’est clairement éloigné des hurlements à haut régime des V10 de mon époque. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes , Williams
Type d'article Actualités