Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader
Prime
Formule 1 Analyse

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Par :

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Personne n'a été surpris par l'annonce du transfert de Valtteri Bottas chez Alfa Romeo ce lundi. L'arrivée de George Russell chez Mercedes n'était plus un secret pour personne depuis plusieurs jours, et bien qu'il ait passé cinq ans à Brackley, Bottas n'y a jamais eu d'avenir sur le long terme : le nordique a enchaîné les contrats d'un an et avait même été menacé par Esteban Ocon en vue des saisons 2019 et 2020, toutefois alors en conservant son baquet.

Cette fois, face au prometteur Russell, ça n'a pas été le cas, et Bottas a dû chercher ailleurs. Les options se faisaient déjà rares, et l'ancien pilote Williams aurait pu faire son retour à Grove ; il s'est finalement tourné vers le projet Alfa Romeo, remplaçant son compatriote Kimi Räikkönen, puisque ce dernier va prendre sa retraite au terme de sa 19e saison en Formule 1, à bientôt 42 ans.

partages
commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Les bosses d'Austin à la limite de l'acceptable selon Ocon

Contraint à l'abandon après un ennui technique probablement provoqué par les bosses du tracé, Esteban Ocon estime que le Circuit des Amériques devra faire l'objet d'améliorations en vue de la saison prochaine.

Le projet de Mohammed Ben Sulayem, candidat à la présidence de la FIA

Mohammed Ben Sulayem sera l’un des deux candidats à la présidence de la FIA en décembre prochain pour succéder à Jean Todt, au poste le plus puissant du sport automobile, la tête de la fédération internationale qui détient et réglemente la F1 et les autres championnats du monde. S’il est élu, Ben Sulayem sera le premier non-européen à diriger la FIA.

Mercedes n'a rien détecté sur les nouveaux moteurs de Bottas

Valtteri Bottas espère être enfin débarrassé des problèmes de fiabilité moteur qui ont gâché plusieurs des derniers Grands Prix.

La suspension Mercedes, un avantage "puissant" pour la fin de saison ?

Pour Red Bull, Mercedes pourrait tirer un avantage "assez puissant" de son système de suspension lors des dernières courses de la saison 2021 de F1.

Pour Alpine, "tout ce qui pouvait mal tourner a mal tourné"

Après un week-end raté à Austin, Alpine doit "faire mieux" pour espérer conserver sa cinquième place au championnat constructeurs.

Alonso : "Whitmarsh va beaucoup aider Aston Martin"

Nouvelle recrue de l'écurie Aston Martin, Martin Whitmarsh devrait y avoir un impact positif, d'après divers pilotes.

Red Bull refuse l'étiquette de favori : "12 points, ce n'est rien"

Échaudé par l'expérience estivale et par l'avance de Max Verstappen qui avait fondu, Red Bull n'aborde pas le sprint final du championnat avec le sentiment d'être favori.

Ross Brawn juge Pierre Gasly "trop bon" pour AlphaTauri
Article précédent

Ross Brawn juge Pierre Gasly "trop bon" pour AlphaTauri

Article suivant

Red Bull était prêt à sacrifier la victoire pour battre Hamilton

Red Bull était prêt à sacrifier la victoire pour battre Hamilton
Charger les commentaires