Pourquoi Alpine a changé le moteur de Fernando Alonso

Alpine est revenu sur les raisons qui l'ont poussé à changer le moteur de Fernando Alonso lors du GP des États-Unis 2021 de F1 alors même que la fiabilité n'était pas source d'inquiétude.

Fernando Alonso démarrera le Grand Prix des États-Unis 2021 de F1 à la 19e place sur la grille de départ ce dimanche à partir de 21h, course que vous pourrez d'ailleurs suivre en direct et gratuitement sur Motorsport.com. L'Espagnol a en effet été renvoyé en fond de grille à la suite d'un changement complet de son unité de puissance Renault décidée par Alpine.

Cette décision a été prise dans un contexte qui a pu tromper : en effet, lors des Essais Libres 1, Alonso a dû immobiliser son A521 dès les premiers instants, visiblement victime d'une fuite hydraulique. La monoplace bleue a pu être ramenée au stand et reprendre la piste en fin de séance.

Toutefois, Alpine a précisé que les raisons derrière son changement de moteur n'étaient pas liées à une inquiétude sur le plan de la fiabilité. Au contraire, c'est plutôt un gain de performance qui est recherché en plaçant dans la voiture frappée du numéro 14 un ensemble d'éléments moteur neufs.

"Le pire pour nous est que nous n'avions pas le rythme ce week-end", a ainsi expliqué le double Champion du monde. "Sur n'importe quel autre circuit, nous semblons compétitifs, donc nous devons comprendre ça. Nous avons aussi changé le moteur pour cette raison d'une certaine manière, parce que nous n'étions pas compétitifs ce week-end. La fiabilité est toujours bonne, il n'y a pas de problème. Alors voyons si nous pouvons quand même marquer des points depuis la dernière place."

Le directeur exécutif d'Alpine, Marcin Budkowski, a insisté sur le fait qu'utiliser un moteur neuf allait permettre d'être plus agressif dans son utilisation lors des six courses restantes : "À partir d'un certain point, il devient avantageux d'avoir un autre moteur dans votre pool en raison du rendement du moteur et aussi pour les performances et la fiabilité."

"C'est un curseur que vous déplacez", a ajouté le technicien. "Si vous voulez qu'un moteur dure plus longtemps, vous devez sacrifier la performance et inversement. Nous avons donc regardé les circuits qui restent, et c'est celui où il est le plus facile de doubler. Ensuite, évidemment, cela vous donne les avantages de votre moteur supplémentaire pour plus de courses."

Cette logique aurait pu s'appliquer à Esteban Ocon également, dont l'allocation avant Austin était identique à celle d'Alonso. Toutefois, un changement pourrait avoir lieu lors de la triple manche à venir.

À la question de savoir si Ocon aurait besoin d'une autre unité de puissance, Budkowski a répondu : "Ce n'est pas prévu à ce stade. Encore une fois, nous allons évaluer les options en matière de performance par rapport à la fiabilité et s'il y a une opportunité, nous pourrions en introduire une autre. S'il n'y a pas d'opportunité, alors nous déciderons si nous voulons continuer ou non."

Lire aussi :

partages
commentaires
Mercedes modifie ses voitures pour éviter le "massacre"
Article précédent

Mercedes modifie ses voitures pour éviter le "massacre"

Article suivant

Comment Vettel a gagné l'étrange bataille pour ne pas partir dernier

Comment Vettel a gagné l'étrange bataille pour ne pas partir dernier
Charger les commentaires