Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Course dans
04 Heures
:
14 Minutes
:
22 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

Pourquoi Bottas a gardé son temps malgré le drapeau rouge

partages
commentaires
Pourquoi Bottas a gardé son temps malgré le drapeau rouge
Par :
8 sept. 2019 à 07:00

Un léger décalage a permis à Valtteri Bottas de conserver son temps de Q3 lors des qualifications du Grand Prix d'Italie 2019 de Formule 1 malgré le déploiement du drapeau rouge avant qu'il ait franchi la ligne.

Kimi Räikkönen s'est accidenté à la fin des premiers tours lancés de la Q3 à Monza, quelques secondes avant le déploiement du drapeau rouge. Plusieurs pilotes avaient déjà franchi la ligne d'arrivée.

Valtteri Bottas, de son côté, a passé la cellule de chronométrage quelques centièmes de secondes après qu'un panneau lumineux sur la gauche du circuit ne vire au rouge. Le Finlandais a également reçu l'avertissement du changement de statut sur l'écran de son volant, là encore une fraction de seconde avant la fin de son tour.

Lire aussi :

Au début, aucun temps ne lui a été attribué. Mais quelques minutes après, un chrono est bien apparu, avec 1'19"354, soit la troisième marque la plus rapide, à 47 millièmes du temps de Charles Leclerc. Le scénario de la fin de Q3 n'a pas fait évoluer la hiérarchie et le Finlandais a donc conservé sa position.

Selon les informations de Motorsport.com, le temps de Bottas a été compté en raison de la façon dont fonctionne le système d'interruption de séance au drapeau rouge. Même si la lumière rouge a été déclenchée sur un poste de commissaire avant la fin du tour de Bottas, le drapeau rouge a été enregistré par le système de chronométrage officiel quelques instants plus tard.

Cela est dû à un léger décalage entre l'ordre qui est donné de brandir le drapeau rouge et de l'afficher sur les panneaux des postes de commissaires et la mise à jour du système officiel d'avertissement de la FIA. Ainsi, c'est le moment où le message "drapeau rouge" apparaît dans le système officiel qui compte comme le moment où la séance est interrompue. Le temps de Bottas est donc bien valide car il a franchi la ligne juste avant la suspension officielle de la séance.

Samedi soir, Bottas s'estimait "assez malchanceux" car il affirme que son temps aurait été meilleur sans l'accident de Räikkönen : "J'avais les drapeaux jaunes pour Kimi donc j'ai dû vraiment lever le pied et j'ai le sentiment d'avoir perdu la pole. C'est ennuyeux quand c'est possible mais ça aurait pu être bien pire aujourd'hui."

Article suivant
Pérez va devoir changer de moteur Mercedes

Article précédent

Pérez va devoir changer de moteur Mercedes

Article suivant

Photos - Un samedi de qualifications à Monza

Photos - Un samedi de qualifications à Monza
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Pilotes Valtteri Bottas Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard