Pourquoi la F1 doit croire dans la loi des séries
Prime
Formule 1 Opinion

Pourquoi la F1 doit croire dans la loi des séries

Par :

Le violent accident de Romain Grosjean de Bahreïn a mis en avant la grande efficacité des standards de sécurité de la F1 moderne. Mais depuis plusieurs semaines, la discipline envoie d'autres signaux bien moins spectaculaires mais bien plus négatifs, et il faut qu'elle y soit particulièrement attentive.

Un choc de face sans aucune décélération possible, une voiture coupée en deux, un cockpit encastré dans des rails de sécurité déformés et déchiquetés, un violent incendie, plusieurs dizaines de secondes dans les flammes... L'accident de Romain Grosjean portait en lui les plus grandes peurs des pilotes des années 60-70-80, sorte de "worst-of" morbide de ce qui a pris la vie de tant de compétiteurs dans l'Histoire du sport, en forme de test ultime des dispositifs de sécurité et d'intervention d'urgence imposés par les réglementations actuelles.

Et le test est évidemment réussi. Même si l'on veut croire en un miracle tant les images étaient alarmantes, la survie de Grosjean est avant tout la traduction froide de l'application avec laquelle les instances se sont employées, dans la mesure de ce qui était humainement, techniquement et historiquement possible, à éradiquer les zones de faiblesse des monoplaces et de l'équipement des pilotes. Le Halo, longtemps symbole pour une partie des observateurs et des fans d'une F1 n'acceptant plus le risque au point de quasiment se trahir, a joué son rôle à plein.

partages
commentaires

Les réglages qui ont aidé McLaren à renouer avec la victoire

McLaren a mis fin à une période de vaches maigres longue de neuf ans lorsque Daniel Ricciardo a remporté le Grand Prix d'Italie de F1, son coéquipier Lando Norris assurant le premier doublé de l'écurie depuis la saison 2010.

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Sainz : L'accident de Monza "ne se reproduira pas de sitôt"

Toujours dans une "phase d'apprentissage" avec la Ferrari SF21, Carlos Sainz a assuré que son accident à Monza, son troisième en quatre Grands Prix, ne se reproduirait pas en cette fin de saison.

Le trophée de Ricciardo a rejoint celui de Senna

McLaren a décidé de placer le trophée du Grand Prix d'Italie 2021 aux côtés de celui du Grand Prix d'Australie 1993. Un choix extrêmement symbolique.

Les pilotes de la Ferrari Driver Academy dans l'impasse ?

Mattia Binotto a admis que la Scuderia Ferrari peinait à trouver des opportunités en F1 pour les membres de la Driver Academy.

Formule 1
17 sept. 2021

La science a sauvé Hamilton, pas la chance

À l'université de Cranfield, l'un des berceaux du Halo, on tient à rappeler que si Lewis Hamilton est sorti indemne de l'accrochage de Monza, c'est avant tout pour des raisons rationnelles.

Formule 1
17 sept. 2021

Verstappen/Hamilton : la FIA aurait pu "marquer le coup" selon Horner

Dans une communication officielle qui intervient cinq jours après le Grand Prix d'Italie, Christian Horner a distillé au nom de Red Bull Racing plusieurs messages sans équivoque.

Formule 1
17 sept. 2021

Hill : L'accrochage de Monza "démontre un manque de maîtrise de soi"

Damon Hill, s'il connaît parfaitement bien la tension que peut représenter un duel pour le titre de Formule 1, critique l'accident de Lewis Hamilton et Max Verstappen à Monza.

Formule 1
17 sept. 2021
Trop grand pour la Mercedes, Russell surmontera la douleur

Article précédent

Trop grand pour la Mercedes, Russell surmontera la douleur

Article suivant

Ricciardo va discuter de la diffusion TV du crash de Grosjean avec la F1

Ricciardo va discuter de la diffusion TV du crash de Grosjean avec la F1
Charger les commentaires