Pourquoi le GP de Hongrie pourrait faire décoller Latifi
Prime

Pourquoi le GP de Hongrie pourrait faire décoller Latifi

Par :
, Featured writer

Le départ chaotique du Grand Prix de Hongrie a permis aux pilotes en retrait de se mettre en lumière. C'est ce qu'a fait Esteban Ocon en s'imposant avec brio, mais plus loin dans le classement, un pilote faisait sa première incursion dans les points et, bien que les circonstances aient été heureuses, il a pleinement profité de la chance qui lui était offerte...

Si vous aviez parié sur Nicholas Latifi terminant le Grand Prix de Hongrie en septième position, devant son coéquipier George Russell et l’ex-leader du classement Max Verstappen, vous auriez empoché un joli pactole. Cette côte aurait été encore plus élevée si l'on avait parié sur un pilote qui n'avait jamais marqué de points auparavant, et qui a couru en troisième position pendant une bonne partie de la course, où il a tenu à distance des pilotes comme Yuki Tsunoda et Carlos Sainz.

Latifi s'est montré à la hauteur de l'occasion offerte par la bruine d'avant-course qui s'est abattue sur le circuit du Hungaroring, et le pilote s'est montré encore plus opportuniste après le strike de Bottas en début de course. Une fois qu'il s’est contenté de la ligne intérieure et qu’il s'est glissé au-delà du chaos devant lui, il s'est accaparé de la sixième position avant que les commissaires agitent le drapeau rouge.

partages
commentaires

Appui-tête détaché, chaleur : le calvaire de Mazepin

Les conditions n'étaient pas vraiment réunies pour que Nikita Mazepin vive un bon Grand Prix des États-Unis, à Austin.

Ricciardo plaide le contact involontaire face à Sainz

Se défendant avec beaucoup de vigueur, Daniel Ricciardo a apprécié le duel âpre en piste face à Carlos Sainz au Grand Prix des États-Unis. Même si l'Espagnol a peu apprécié le contact roue contre roue entre les deux hommes...

Pourquoi Mercedes ne pouvait pas copier la stratégie de Red Bull

Toto Wolff, directeur de Mercedes F1, a dévoilé les raisons ayant empêché son équipe de calquer la stratégie de Lewis Hamilton sur celle de Max Verstappen, beaucoup plus agressive.

La FIA discutera avec les pilotes du cas Alonso/Räikkönen

Le prochain briefing des pilotes, au Mexique, permettra à Michael Masi de clarifier avec les pilotes la position à adopter pour certaines luttes en piste. Une conséquence des incidents survenus à Austin entre Fernando Alonso et les pilotes Alfa Romeo.

Leclerc jubile et Sainz grimace à Austin

Charles Leclerc termine quatrième du GP des États-Unis tandis que Carlos Sainz manque l'opportunité d'accrocher la cinquième place.

Malade et sans boisson, Pérez était en "mode survie"

Maillon important dans le succès de Red Bull au Grand Prix des États-Unis, Sergio Pérez a vécu une longue souffrance en course en raison de son état physique.

Alonso déconcerté par l'"étrange" décision sur le cas Räikkönen

Impliqué dans une lutte contre les deux Alfa Romeo à Austin, Fernando Alonso a été confronté à l'un de ses sujets favoris du moment : le respect des limites de piste.

Horner : Perdre la course dans les derniers tours aurait été "douloureux"

En raison de la dégradation avancée des pneus durs de Max Verstappen, Christian Horner a craint une victoire de Lewis Hamilton au Grand Prix des États-Unis.

Comment la F1 aurait géré une grille de départ sans aucune voiture

Article précédent

Comment la F1 aurait géré une grille de départ sans aucune voiture

Article suivant

Pourquoi Tsunoda a demandé à repasser devant Gasly

Pourquoi Tsunoda a demandé à repasser devant Gasly
Charger les commentaires