Pourquoi Hamilton s'est mis au simulateur chez Mercedes

Lewis Hamilton explique sa décision d'utiliser davantage le simulateur de l'écurie Mercedes en 2021, à la suite des victoires récentes de Red Bull.

Pourquoi Hamilton s'est mis au simulateur chez Mercedes

Lewis Hamilton visitait rarement le simulateur de Mercedes AMG F1 à Brackley en cours de saison ces dernières années, mais vient d'y aller deux fois pour riposter à la domination récente de Red Bull, mercredi dernier avant le Grand Prix de Styrie puis ce mercredi pour le Grand Prix d'Autriche sur le même circuit, le Red Bull Ring.

Lire aussi :

Hamilton a été interrogé à ce sujet lors de la conférence de presse du jeudi, où il a expliqué : "Je ne peux pas dire que j'y ai forcément pris du plaisir. Je pense juste que, vraiment, vous savez, surtout après les dernières courses difficiles que nous avons connues, j'y suis allé pour voir s'il y avait la moindre manière pour moi d'essayer d'aider l'équipe à être mieux préparée. Je pense que nous en avons tiré quelques bonnes choses, mais pas de quoi changer la vie."

"Je vais continuer à travailler avec Anthony [Davidson, pilote de simulateur chez Mercedes], nous avons des pilotes qui y font beaucoup de travail. Il faut juste travailler sur la manière dont nous communiquons avec eux sur leur programme afin de tester les bonnes choses. Je pense que dans l'ensemble, c'est positif."

Hamilton accuse actuellement 18 points de retard sur Max Verstappen au championnat des pilotes, et lorsque son ressenti sur la course au titre lui est demandé après quatre victoires consécutives de Red Bull dont trois pour le Néerlandais, il répond : "Je ne m'avère pas vraiment inquiet à ce sujet. Bien sûr, nous travaillons tous aussi dur que possible en ce moment. Bien sûr, nous adorerions être plus rapides. Pour l'instant, pour pouvoir vraiment jouer la première place non seulement en qualifications mais aussi en course… [Red Bull] continue de faire des pas en avant, et il ne faut pas que je me retrouve dans cette bulle négative d'inquiétude."

"Tout ce que je fais, pour l'instant, c'est essayer de consacrer toute l'énergie à m'assurer d'être le mieux préparé possible et d'aider les ingénieurs à être le mieux préparés possible. Beaucoup de très bonnes conversations. Et c'est un moment où nous nous rassemblons, nous nous unissons et nous travaillons aussi dur que possible pour corriger nos problèmes, quels qu'ils soient. Voilà ce que nous faisons, c'est pour ça que nous sommes des champions du monde et avons confiance en l'équipe quant à notre capacité à le faire."

partages
commentaires
Après la FIA, quel avenir pour Jean Todt ?
Article précédent

Après la FIA, quel avenir pour Jean Todt ?

Article suivant

Comment devenir team principal, par Günther Steiner

Comment devenir team principal, par Günther Steiner
Charger les commentaires