Pourquoi McLaren est-elle la dernière force Mercedes?

McLaren se trouve dans une position embarrassante en ce début de saison

McLaren se trouve dans une position embarrassante en ce début de saison. Ayant semblé être l’une des deux ou trois premières forces du plateau en essais d’avant-saison et lors de la première épreuve d’Australie, le team est progressivement entré dans le rang, au point de ne même pas parvenir à entrer dans les points pour la seconde fois consécutive, à l’occasion du Grand Prix de Chine. Pour David Coulthard, qui connait bien l’équipe pour y avoir passé de longues années, les Gris trouveront de nouveau la voie du succès mais se trouvent actuellement au creux de la vague.

« McLaren gagnera de nouveau”, assure Coulthard à la BBC. « Mais il n’y a aucun doute quant au fait qu’ils ont connu un weekend effacé en Chine. Il s’agissait de la première fois qu’ils n’avaient pas de voiture dans le top 10 en Chine, et il est très difficile de comprendre ce qui se passe là-bas. Comment une équipe avec de telles ressources peut-elle être si loin du rythme en dépit du fait d’être l’une des quatre équipes disposant du moteur Mercedes, qui est le meilleur en F1 en ce moment ? », interroge l’Ecossais.

Parmi ce qui différencie McLaren des autres équipes disposant de l’unité de puissance Mercedes, on trouve le carburant, ainsi que la nature de l’engagement du motoriste avec le team : McLaren est en effet la seule des quatre équipes qui ne roulera plus avec un bloc de la firme à l’étoile l’an prochain, entament une relation exclusive avec Honda à compter de 2015.

« McLaren est la plus lente de toutes les équipes Mercedes et il est possible qu’ils aient un déficit en termes de performance de carburant, comme McLaren utilise un fournisseur différent des autres équipes propulsées par Mercedes. C’est ce qu’on entend, en tout cas », poursuit Coulthard.

McLaren a une suspension arrière au design unique qui utilise les bras de suspensions comme des éléments produisant de l’appui. Mais alors que les autres équipes ont étudié le concept, elles voient l’appui produit, mais également la quantité de trainée énorme et ne l’ont ainsi pas adopté.

« Les mêmes outils qui les virent gagner 7 courses en 2012 ne produisent rien actuellement », remarque DC. « McLaren a historiquement toujours été en mesure de produire des solutions d’ingénierie capables de les sortir des moments difficiles, mais pour l’heure, ils semblent autant à court d’idées que de logos de sponsoring ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes David Coulthard
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités