Pourquoi la rénovation de Spa devrait améliorer la sécurité du Raidillon

Le terrifiant accident survenu lors des qualifications de W Series au Grand Prix de Belgique de Formule 1 a contribué à relancer le débat sur la sécurité de l'emblématique Raidillon de l'Eau Rouge à Spa.

Pourquoi la rénovation de Spa devrait améliorer la sécurité du Raidillon

Quelques semaines seulement après que le pilote de développement Williams Jack Aitken ait été blessé dans un terrible accident aux 24 Heures de Spa, le monde du sport automobile a poussé un soupir de soulagement vendredi en apprenant que les six pilotes de W Series impliquées dans un incident au même endroit s'en sont sorties sans gravité.

Mais avec le souvenir de l'accident mortel d'Anthoine Hubert à Raidillon en 2019 encore frais dans les esprits, les récents accidents, dont celui de Lando Norris ce samedi, ont contribué à renforcer les appels à des modifications du circuit pour éviter que quelque chose de grave ne se produise à nouveau à l'avenir. Cependant, le problème principal du tracé n'est pas que la séquence en elle-même ne soit pas adaptée aux exigences des voitures de course modernes.

Lire aussi :

Il s'agit toujours d'un virage qui se distingue dans le calendrier de la F1 et qui procure des sensations fortes aux pilotes comme aux spectateurs. Peu de demandes de changement concernent le remplacement du Raidillon de l'Eau Rouge par un autre type de virage, ou même l'introduction d'une chicane en amont pour ralentir les voitures.

Cependant, ce qui fait l'objet d'une attention particulière est la barrière et la zone de dégagement au sommet de la colline. Sur le côté gauche, la façon dont le dégagement revient vers la piste peut parfois agir comme un entonnoir en y dirigeant les voitures qui sont sorties à cet endroit.

Dans l'accident d'Aitken, l'impact initial avec les barrières l'a fait rebondir au milieu de la piste, où il a été percuté par des voitures qui ne pouvaient pas le voir puisqu'elles remontaient le Raidillon.

S'exprimant pour Motorsport.com récemment, Aitken a suggéré que le déplacement du mur de protection cet endroit pourrait améliorer considérablement la situation.

"Le problème, c'est avec le genre d'accident que j'ai eu, quand on percute le mur sur la gauche. Je pense effectivement que la distance entre le milieu d'Eau Rouge, quand on est dans la montée, et le mur de gauche n'est pas suffisante. On n'a pas le temps de ralentir."

"C'est aussi valable pour le type d'accident que j'ai eu, où vous corrigez trop une glissade ; la voiture était encore relativement droite pour moi. Mais je savais qu'il n'y avait aucune chance que j'évite la barrière ou que j'aie le temps de m'en éloigner, parce que le dégagement n'est pas assez profond. C'est une chose : il faut qu'il soit plus profond."

Projet de rénovation de Spa

Projet de rénovation de Spa

L'autre problème est le dégagement après le Raidillon, avec la grande zone d'asphalte et la configuration des barrières offrant à nouveau la possibilité aux voitures qui sont sorties de la piste de rebondir et de provoquer plus de problèmes. Cela a été un facteur dans l'accident d'Hubert.

Mais Spa est bien évidemment conscient de ces problèmes et semble déjà s'y attaquer pour 2022, année où le circuit prévoit d'accueillir à nouveau des courses de motos, notamment les 24 Heures du Championnat du monde d'Endurance en juin.

Dans le cadre de ses efforts pour obtenir la licence FIM de Grade C nécessaire au retour des courses de motos, Spa a établi des plans pour une multitude d'améliorations de la sécurité, y compris au Raidillon de l'Eau Rouge.

Les travaux comprennent l'agrandissement des zones de dégagement et l'ajout de bacs à gravier. Les images que Spa a déjà publiées montrent les modifications apportées à la barrière de protection de l'enchaînement, à l'endroit exact où Aitken et les pilotes de W Series ont connu des problèmes.

Le projet de 80 millions d'euros soutenu par le gouvernement devrait donc permettre à la F1 de conserver l'un de ses virages les plus célèbres, tout en améliorant la sécurité afin d'atténuer les nombreuses inquiétudes exprimées récemment.

Alors que la rénovation de Spa était la vision de son ancienne directrice générale, Nathalie Maillet, qui a malheureusement été tuée au début du mois, le circuit a clairement indiqué qu'il poursuivrait ce qu'elle avait prévu.

partages
commentaires
GP de Belgique F1 - Programme TV et guide d'avant-course

Article précédent

GP de Belgique F1 - Programme TV et guide d'avant-course

Article suivant

Williams a besoin de "plus de points" pour rester huitième

Williams a besoin de "plus de points" pour rester huitième
Charger les commentaires