Pourquoi Steiner ne ménage pas les pilotes Haas

Directeur de Haas F1 Team, Günther Steiner a beaucoup de fans grâce à la série Netflix Drive to Survive, où son franc-parler est mis en lumière.

Pourquoi Steiner ne ménage pas les pilotes Haas

Günther Steiner n'est pas du genre à garder sa langue dans sa poche, et il peut même s'avérer assez brutal lorsqu'il s'exprime au sujet d'erreurs commises par son équipe et surtout par ses pilotes dans le feu de l'action. Cela fait partie de sa personnalité : il n'est pas un patron corporate qui se contente de faire de la langue de bois, et cela fait de lui un intervenant prisé pour les médias dans le paddock.

Il n'empêche que ce franc-parler a un inconvénient : il n'y a que la vérité qui blesse. Critiquez vos pilotes et cela risque de leur mettre davantage de pression au moment où ils ont peut-être besoin d'autant de soutien que possible.

C'est cet équilibre que Steiner a tenté de trouver il y a quelques mois lorsque Mick Schumacher, en quête de ses premiers points en Formule 1, a subi plusieurs accidents majeurs. Le directeur de Haas F1 Team a fait de son mieux pour que les critiques extérieures ne mettent pas la pression au jeune Allemand mais n'a pas caché qu'il était mécontent des événements survenus en piste.

Steiner n'a pas mâché ses mots sur Schumacher après sa sortie de piste de Monaco, et certains observateurs se sont demandé si c'était trop extrême, mais l'intéressé préfère aller droit au but, quitte à se mettre en difficulté.

Évoquant son style de management, Steiner indique à Motorsport.com : "Je pense qu'il n'y a nulle part où se cacher. Je préfère dire la vérité et faire avec les conséquences plutôt que de ne pas dire toute la vérité et devoir composer avec la question : 'J'ai dit ça, il a dit ça, qu'est-ce qui est vrai ?'."

Mick Schumacher (Haas)

"Ainsi, ce que je dis est vrai et les gens me croient, car c'est ce que je leur dis. Nous y faisons face et nous progressons. Quand on fait une mauvaise course, on peut apprendre à ne pas faire d'erreur. C'est pareil ici."

Steiner a conscience que certains de ses collègues pourraient être blessés par la dureté de ses mots mais souligne qu'il n'a jamais l'intention délibérée de le faire.

"Forcément, c'est toujours difficile de ne blesser personne quand on fait ça, et c'est mon objectif. Mais parfois, si un pilote fait une erreur – et le pilote est en première ligne – comme quand Mick a un accident, je ne peux pas dire : 'Peu importe. Je suis très content de ça'. Non, il faut que je dise : 'Non, je ne suis pas content de ça. On va essayer de surmonter ça, et il faut que je trouve une solution pour combler le trou financier'."

"Mais je ne dirais pas : 'Non, ce n'est pas un problème'. Parce qu'après, vous [journalistes] me demanderez : 'Vous êtes stupide, ou quoi ?'. Telle est donc mon approche de la vie en général. Vous savez, je dis juste ce que je pense avec l'espoir de ne blesser personne."

Lire aussi :
partages
commentaires
McLaren : "Piastri est conscient du grand défi qui l'attend"
Article précédent

McLaren : "Piastri est conscient du grand défi qui l'attend"

Article suivant

Webber : Alpine n'a financé que 20% de la carrière de Piastri

Webber : Alpine n'a financé que 20% de la carrière de Piastri