Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
Événement terminé
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
97 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
111 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
125 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
153 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
160 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
174 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
181 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
216 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
230 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
244 jours

Essais de départ : avantage maintenu pour les premiers de la grille

partages
commentaires
Essais de départ : avantage maintenu pour les premiers de la grille
Par :
10 oct. 2018 à 10:02

La FIA ne va pas agir contre une pratique permise par le règlement et qui offre aux premiers pilotes sur la grille de départ des Grands Prix la possibilité d'effectuer de vraies simulations de départ.

Afin d'éviter que les pilotes ne soient tentés d'effectuer une simulation de départ grandeur nature lors du lancement du tour de formation, les instances ont réglementé cette phase, en leur interdisant de dépasser la vitesse correspondant à la limitation dans les stands (généralement 80 km/h, mais 60 km/h dans quelques cas particuliers) tant qu'ils n'ont pas franchi l'emplacement de la pole position.

Ceci a évidemment pour objectif d'éviter que les pilotes ne fassent courir un trop grand risque au personnel des équipes qui est encore présent en nombre de part et d'autre de la piste, juste après avoir cessé de travailler sur les voitures.

Lire aussi :

Mais, bien évidemment, cela procure aux pilotes situés tout à l'avant de la grille un avantage notable sur le reste du peloton puisqu'en simulant un vrai départ, ils ne courent pas le risque de dépasser la limite autorisée avant d'avoir franchi la ligne en question.

Ainsi, récemment, l'écoute de la radio de Kevin Magnussen, cinquième sur la grille du Grand Prix de Russie, a permis de constater que le Danois a demandé à son écurie s'il pouvait procéder à une simulation de départ avant qu'il ne lui soit répondu que cela n'était pas possible, puisqu'il aurait dépassé les 60 km/h avant d'avoir atteint la limite.

L'avantage dont jouissent donc les leaders n'est cependant pas quelque chose qui préoccupe Charlie Whiting, directeur de course de la FIA : "Ils ont de toute façon un avantage en étant devant, donc c'est un autre bonus lié au fait d'être en pole position, je dirais."

"Vous pouvez voir au niveau des lumières, avec les caméras [embarquées], quand ils ont le limiteur de vitesse dans les stands qui est enclenché, vous allez [le voir chez] toutes les voitures sauf les deux premières. Ils ont tous leur pit limiter enclenché, on voit la diode mauve [mais] pas pour les deux premiers."

Article suivant
Wolff : Bottas subit un "contrecoup" mental lié à son rôle actuel

Article précédent

Wolff : Bottas subit un "contrecoup" mental lié à son rôle actuel

Article suivant

Technique - Ferrari n’abandonne pas et continue de développer sa SF71H

Technique - Ferrari n’abandonne pas et continue de développer sa SF71H
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard