Privé d'eau, Gasly a aussi souffert du dos

Pierre Gasly n'a pas eu la tâche facile pour le premier Grand Prix de Formule 1 de sa carrière, mais a néanmoins accompli sa mission première, à savoir de finir la course – bien qu'il n'ait pas marqué de points.

Remplaçant Daniil Kvyat ce week-end au volant d'une Toro Rosso STR12 qu'il ne connaissait pas encore, Pierre Gasly a pris la 14e place de la course après s'être classé 15e des qualifications. Le Français a toutefois souffert de maux de dos en raison d'un baquet moulé en juillet à Faenza, qui ne correspond peut-être plus parfaitement à sa morphologie.

"Avec le baquet, je n'ai pas assez de support", révèle Gasly lorsque le sujet est évoqué par Motorsport.com. "Ce n'est pas idéal, je ne me sentais pas complètement à l'aise. Cela bougeait beaucoup dès le premier tour, surtout dans les virages rapides pendant toute la course. Je ne suis pas dans le baquet, je bouge beaucoup et ce n'est pas idéal pour mon dos."

"C'est assez douloureux, donc nous avons déjà prévu d'en faire un nouveau pour le week-end prochain. Je pense que le baquet de Suzuka sera certainement nouveau."

Pour couronner le tout, Gasly a été privé d'eau lors d'une course malaisienne où il est particulièrement important de s'hydrater en raison des fortes températures : "Le système de boisson dans la voiture n'était pas connecté, donc j'ai fait toute la course sans eau."

Expérience acquise

Le pilote Toro Rosso estime néanmoins que ses débuts ont été "meilleurs que prévu", d'autant qu'il passe à moins de dix secondes des points, mais il est conscient d'un certain nombre d'éléments à améliorer pour le Grand Prix du Japon.

"Je pense que la course a été positive", poursuit-il. "C'était important de prendre de l'expérience et de finir la course. Avec le recul, il y a beaucoup de choses que je ferais différemment. Certaines situations avec les drapeaux bleus et la gestion des pneus. Je pense que nous sommes rentrés au stand un peu trop tôt. Quand on est pilote, on veut attaquer, donc j'ai essayé d'attaquer en sortant des stands pour faire l'undercut aux autres, mais je l'ai un peu payé à la fin."

"Ce sont quelques choses qui viendront avec l'expérience, mais j'ai essayé d'attaquer aussi fort que possible sans faire d'erreurs, et c'est un week-end positif dans l'ensemble."

Marko et Tost satisfaits

Lorsqu'il lui est demandé s'il a parlé à Helmut Marko, conseiller de Red Bull en sport automobile, après la course, Gasly répond : "Je l'ai vu dans le paddock ; il souriait, donc j'imagine que c'est un feedback positif."

Quant à Franz Tost, il a chanté les louanges de son pilote après ces premiers pas. "Pierre a fait du travail fantastique aujourd'hui", affirme l'Autrichien. "C'était son premier week-end avec l'équipe et il a été très performant. J'ai hâte de le voir courir de nouveau à Suzuka, car c'est un circuit qu'il connaît grâce à la Super Formula."

C’est en effet à Suzuka qu’avait eu lieu la première manche de la saison 2017 de Super Formula, où Gasly avait fini dixième. Le circuit japonais accueillera aussi les deux dernières courses de l’année, qui se dérouleront lors du même week-end que le Grand Prix des États-Unis. Rappelons que le pilote Mugen est candidat au titre.

Propos recueillis par Lawrence Barretto

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités