Problème d'échappement pour Vergne

Jean-Éric Vergne s'attendait à connaître une course difficile, lui qui a reçu dix places de pénalité sur la grille pour la perte d'une roue lors de la deuxième séance d'essais libres

Jean-Éric Vergne s'attendait à connaître une course difficile, lui qui a reçu dix places de pénalité sur la grille pour la perte d'une roue lors de la deuxième séance d'essais libres.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce Grand Prix est à oublier pour le Parisien. Vingt-et-unième au départ, Vergne n'a pas eu le temps de remonter les points : il a dû jeter l'éponge après une trentaine de tours, victime d'un problème d'échappement.

"J'ai eu un problème d'échappement, on a dû s'arrêter," confirme le pilote Toro Rosso. "Les sensations étaient bonnes. Le premier relais avec les pneus durs était difficile, j'avais des soucis avec les freins et c'était assez inconduisible. Avec les mediums c'était beaucoup mieux."

"C'est un week-end frustrant, c'est comme ça. Il y a une raison pour tout, mais on va garder la motivation au plus haut, travailler, et essayer d'arriver à Monaco pour faire un bon week-end," conclut le pilote français, déterminé à remonter la pente après un début de saison difficile.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités