Problème électrique pour Vettel, dure journée pour Ferrari

La première journée d'essais libres a été relativement difficile dans les rangs de la Scuderia, où tout ne s'est pas passé comme prévu à Sotchi.

Problème électrique pour Vettel, dure journée pour Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari lors de la reconnaissance du circuit avec l'équipe
Sebastian Vettel, Ferrari

Deuxième temps de la séance d’essais libres de l’après-midi à Sotchi, Sebastian Vettel n’a toutefois pu boucler que dix tours. Contraint d’immobiliser sa Ferrari en bord de piste, dans la ligne droite des stands, l’Allemand n’a pas pu poursuivre son programme, perturbé par un problème électrique survenu sur la SF16-H. 

"Nous avons eu un problème électrique", confirme-t-il. "Cela fait partie des pièces électriques de la voiture, nous ne savons pas encore complètement. Je suis sûr que nous pouvons réparer ça, mais nous devons d'abord comprendre comment cela s'est produit."

Tandis que son équipe travaille pour comprendre ce qui a pu se produire et corriger le problème en vue de la suite du week-end, le quadruple Champion du monde va devoir se baser sur les 29 tours qu’il a parcourus au total ce vendredi. Suffisant néanmoins pour que le pilote Ferrari soit à l’aise, même si le comportement de sa monoplace est encore largement perfectible, sur un tracé à l’adhérence précaire. 

"Les sensations étaient bonnes, l'équilibre n'était pas encore ce que je voulais, mais nous pouvons nous améliorer", rassure Vettel. "C’était assez glissant ; je suis parti en tête-à-queue ce matin mais pas cet après-midi, donc il y a du progrès !"

Räikkönen insatisfait

De l’autre du côté du garage, Kimi Räikkönen a connu lui aussi une journée difficile dans l’ensemble. Distancé par les deux Mercedes et son coéquipier dans les deux séances, le Finlandais est encore loin du compte. 

"La journée a été difficile, tout ne s'est pas passé comme je le voulais", regrette-t-il. "C’était difficile de faire fonctionner les pneus et de trouver les réglages. Sinon, ce n'était pas trop mal."

Quant aux améliorations que doivent apporter les évolutions de l’unité de puissance Ferrari, le Champion du monde 2007 ne souhaite pas les commenter davantage. "C’est difficile de dire ce que le nouveau moteur apporte. Moteur différent, endroit différent, jour différent…", lâche-t-il. 

partages
commentaires
EL2 - Avantage Mercedes, Vettel en panne
Article précédent

EL2 - Avantage Mercedes, Vettel en panne

Article suivant

Hamilton - "Travailler dur pour rester devant Ferrari"

Hamilton - "Travailler dur pour rester devant Ferrari"
Charger les commentaires