Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
51 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
58 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
72 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
86 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
100 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
135 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
142 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
156 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
177 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
219 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
226 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
247 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
261 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
275 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
282 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
296 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
310 jours

Le projet F1 d'Aston Martin confié à des ex ingénieurs Ferrari

partages
commentaires
Le projet F1 d'Aston Martin confié à des ex ingénieurs Ferrari
Par :
30 nov. 2017 à 17:56

Les rumeurs autour d'un engagement d'Aston Martin comme motoriste en F1 à partir de 2021 s'intensifient, alors que le constructeur britannique vient de recruter l'ancien ingénieur en chef de Ferrari, Joerg Ross.

À partir de la saison prochaine, Aston Martin sera le sponsor titre de Red Bull en Formule 1, tandis que son intérêt pour fournir des moteurs à partir de 2021 est grandissant, à la condition que les conditions soient réunies. Le constructeur souhaite notamment des garanties concernant la réduction des coûts.

Après la proposition mise sur la table au début du mois pour la future réglementation moteur, le président d'Aston Martin, Andy Palmer, s'est dit "encouragé" par la direction prise. Dans le même temps, le recrutement de Joerg Ross a eu lieu. Ce dernier a travaillé au sein du département moteur de Ferrari en 2004 et 2007, et rejoint Luca Marmorini, lui aussi passé dans les rangs de la Scuderia à la fin des années 90. Jusqu'à présent consultant pour Aston Martin, Marmorini va désormais s'investir davantage.

"J'ai engagé Luca à plein temps pour nous aider à développer le concept moteur", révèle Andy Palmer à Motorsport.com. "J'ai pris Joerg Ross, qui travaille déjà pour moi sur notre développement moteur interne et qui est un ancien de Ferrari en Formule 1. Il travaillera sur le projet F1. J'ai donc deux bons profils pour réfléchir à notre concept."

Luca Marmorini a déjà commencé à travailler sur un projet de moteur F1 pour Aston Martin, qui compte sur son expérience pour le long terme. "Luca a débuté ses réflexions sur le concept la semaine dernière, donc ce sont les tout premiers jours", souligne Andy Palmer. "Mais c'est une bonne personne à avoir avec nous, lucide quant aux personnes avec qui nous devrions travailler, de par son expérience, et ça nous fera gagner du temps.

La proposition de réglementation moteur formulée par la FIA et les dirigeants de la F1 a été bien reçue par les motoristes indépendants, mais beaucoup moins par les constructeurs actuellement impliqués. Mercedes et Renault ont fait part de leurs craintes d'une course à l'armement, tandis que Ferrari a évoqué des menaces de départ.

"Je suis surpris qu'ils aient été aussi virulents, car je crois que ça avait été plutôt bien indiqué au cours de ces réunions", s'étonne Andy Palmer, qui a participé aux différents tours de table sur le sujet. "Je ne sais pas si ça les a surpris. Je ne crois pas qu'il y avait d'énorme surprise."

"Lors de ces réunions, il y avait les gens en place et les challengers. Les challengers sont sur la même ligne, ceux qui sont en place sont sur la leur. Mais tout le monde dans la pièce a admis que la discipline était détraquée. Et nous devons ramener du spectacle. Le divertissement se fait à travers les pilotes en course, pas grâce à la chaleur que l'on récupère dans un moteur."

Propos recueillis par Lawrence Barretto

Article suivant
Chronique Massa - Un adieu à la F1 mais pas une fin de carrière

Article précédent

Chronique Massa - Un adieu à la F1 mais pas une fin de carrière

Article suivant

Alfa Romeo Sauber : Choix forts et projet complètement nouveau

Alfa Romeo Sauber : Choix forts et projet complètement nouveau
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Lawrence Barretto