Formule 1 GP du Canada

Le promoteur du GP du Canada prend les critiques au sérieux

Les nombreux couacs d'organisation à Montréal ont fait réagir les équipes et les dirigeants de la F1. Le promoteur du Grand Prix du Canada s'est depuis excusé et a promis un "suivi sérieux" et des améliorations à l'avenir.

Carlos Sainz, Ferrari SF-24

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Les équipes de Formule 1 ont demandé à ce que des améliorations soient apportées au Grand Prix du Canada à l'avenir, après les scènes de mauvaise coordination jugées grotesques qui se sont déroulées à Montréal le week-end dernier. Les organisateurs assurent avoir bien entendu le message et être à l'œuvre pour améliorer la situation en vue des prochaines éditions.

Stefano Domenicali, PDG de la F1, est allé jusqu'à s'excuser auprès des directeurs d'équipe à la suite d'un certain nombre de problèmes survenus durant ce week-end de course au Canada. Leurs plaintes s'étaient accumulées, notamment après qu'une rupture de communication entre le circuit et la police qui a fait que des membres d'équipes et des invités ont été bloqués pendant des heures lorsque l'entrée du circuit a été fermée vendredi et samedi.

Le circuit Gilles-Villeneuve est situé sur l'île artificielle de Notre-Dame, construite sur le fleuve Saint-Laurent et utilisée comme site pour les Jeux olympiques d'été de 1976. Cependant, des officiers de police ont fermé les points d'accès au pont en raison de l'engorgement de l'île.

À cela se sont ajoutés d'autres problèmes, comme l'inondation des unités d'accueil, qui flottent partiellement sur un lac utilisé pour la compétition d'aviron lors des JO de 1976. Le manque de places de stationnement adéquates a également transformé le parking VIP en bain de boue, à la grande consternation des accrédités qui payaient le prix fort. Et les cabines de commentaires des télévisions installées dans le nouveau bâtiment de la voie des stands ont pris l'eau, ce qui a endommagé l'équipement.

Dans une déclaration transmise à Motorsport.com, les organisateurs s'excusent pour cette accumulation de couacs : "En ce qui concerne [le parking] et la sortie, nous nous excusons sincèrement et comprenons la frustration que cela a causée. Nous reconnaissons que ce qui s'est passé est inacceptable et nous avons mis en place des mesures afin d'atténuer [ces problèmes] le dimanche, notamment un itinéraire alternatif."

"Nous sommes bien conscients que des fuites dans des tentes et cabines de presse ne sont pas à la hauteur des normes que nous souhaitons respecter et nous allons mener un suivi sérieux avec les tierces parties impliquées", ajoutent-ils.

De nombreuses approximations logistiques et organisationnelles

Parmi les autres problèmes soulevés pendant le week-end, on peut citer le refus d’accès au circuit auquel ont fait face des fans pour les séances d'essais du vendredi, après que des informations erronées ont circulé, annonçant que les séances avaient été annulées pour la journée en raison des fortes pluies…

Sur ce point, les organisateurs imputent la responsabilité du cafouillage à la Société de transport de Montréal [STM]. "Le promoteur n'a jamais communiqué que les séances étaient annulées", indiquent-ils. "Nous avons demandé aux fans qui se trouvaient dans les tribunes de les évacuer en raison des conditions météorologiques, mais nous avons demandé à ceux qui se trouvaient dans les loges ou dans les bâtiments permanents de ne pas bouger. Nous avons temporairement empêché les fans d'entrer sur le circuit pour des raisons de sécurité, car ils étaient plus en sécurité dans le métro, dans leur voiture ou au casino."

"Nous avons compris plus tard dans la journée que la compagnie de transport public, la STM, avait pris l'initiative d'annoncer une annulation, sans notre consentement ni que nous en soyons informés. Dès que le front météorologique est passé et qu'il a été possible de le faire en toute sécurité, nous avons autorisé les fans à retourner dans les tribunes et sur le site."

Pendant ce Grand Prix, tout ce qui pouvait mal tourner pour les spectateurs de Montréal a semblé créer un cocktail explosif. Ainsi, bien que le circuit n'en soit pas responsable, le mécontentement des fans a été important en raison de l'annulation d'un concert organisé en association avec le géant des télécommunications Bell : le rappeur Pitbull, VIP pour l’occasion, n’a pas été en mesure de se présenter en raison d'un problème avec son avion.

Par ailleurs, des fans ont envahi la piste après le drapeau à damier, dimanche, ce qui a suscité des inquiétudes en matière de sécurité et amené les commissaires à réprimander les organisateurs après la course.

Lire aussi :

Le circuit Gilles-Villeneuve a conclu un accord avec la F1 courant jusqu'en 2031 inclus et l'intérêt pour la discipline reste énorme au Canada, comme le prouve l'affluence observée ce week-end sachant que le GP du Canada a attiré un nombre record de 350 000 spectateurs sur les trois jours. Cependant, des demandes répétées ont été adressées au promoteur pour qu'il modifie la course afin de répondre aux ambitions de la discipline.

Les dirigeants de la F1 souhaitent que le Grand Prix soit déplacé plus tôt dans le calendrier et qu'il soit jumelé avec le GP de Miami afin de résoudre les problèmes logistiques et d'atteindre les objectifs en matière d'empreinte carbone. D'autres demandes, plus liées aux problèmes évoqués ci-dessus, portent sur l'amélioration des points d'accès à la piste, ce qui implique une meilleure communication avec la police et le personnel de sécurité.

Il est également demandé d'améliorer la taille du paddock et des infrastructures, notamment en ce qui concerne les toilettes permanentes. D'autres points incluent la modernisation des loges VIP et l'ajout de toits aux tribunes pour éviter que les fans ne soient trempés en cas de précipitations, comme celles vues ce week-end.

Avec Ben Hunt

VIDÉO - Le résumé du GP du Canada

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Sainz : Le Grand Prix du Canada était "un accident" pour Ferrari

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse