Prost et les nouvelles règles : Il fallait le faire

A l'instar de Ron Dennis ou deNiki Laudale week-end dernier, Alain Prost s'est dit étonné et déçu par toutes les critiques négatives qui ont été faites dans le monde de la Formule 1 depuis le début de la saison à Melbourne le mois dernier

A l'instar de Ron Dennis ou de

Niki Lauda

le week-end dernier, Alain Prost s'est dit étonné et déçu par toutes les critiques négatives qui ont été faites dans le monde de la Formule 1 depuis le début de la saison à Melbourne le mois dernier.

Présent pour un événement visant à promouvoir la Formule E, le quadruple Champion du Monde a fait part de son incompréhension en écoutant les acteurs de la F1 ne pas soutenir la nouvelle réglementation technique et en alimentant un flot de critiques incessant.

"Je suis vraiment pessimiste au sujet des commentaires qui ont été faits sur la Formule 1 au cours des dernières semaines, car je ne pense pas que ce soit très juste", a confié Prost. "Quand on est impliqué en F1, on ne peut pas faire autant de commentaires négatifs. C'est certain, Bernie [Ecclestone] n'a jamais été en faveur de [ces nouvelles règles], mais j'ai été davantage surpris par Luca [di Montezemolo]. Je ne peux pas comprendre, car tout le monde devrait aller dans la même direction."

Au-delà de la méthode, Prost fait partie de ceux qui pensent que la Formule 1 fonctionne par cycle, et il était temps selon le Français d'apporter une nouveauté dans la catégorie reine. Des choix qui selon lui vont dans le bon sens, notamment celui de la raison économique et de l'intérêt des motoristes afin que ces derniers restent impliqués dans la discipline.

"Les gens oublient que les audiences ont chuté ces deux ou trois dernières années. Les équipes ont laissé apparaître des difficultés pour trouver des sponsors, et ce n'est pas à cause de ces nouvelles règles", a-t-il rappelé.

"J'ai eu quelques discussions avec certains dirigeants de Renault ces deux dernières années et je ne suis pas convaincu que Renault serait resté en F1 sans un changement de technologie. Je ne suis pas sûr que Honda aurait fait son retour. C'était le chemin à suivre, à mon avis. Il fallait le faire. parfois, quand on est à la fin d'un cycle, il faut quelque chose de nouveau. Il faut attendre et donner du temps aux nouvelles technologies pour s'y habituer."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Niki Lauda , Alain Prost
Type d'article Actualités