Prost s'est excusé auprès de Verstappen au nom de Renault

Après le Grand Prix de Belgique 2017 de Formule 1, où Max Verstappen a connu un nouvel abandon précoce, Alain Prost, conseiller spécial de Renault, a révélé être allé présenter ses excuses au Néerlandais.

Prost s'est excusé auprès de Verstappen au nom de Renault
Max Verstappen, Red Bull Racing, sur un scooter après son abandon
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Fernando Alonso, McLaren MCL32, Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Abandon pour Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
La voiture de Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, est ramenée par les commissaires après d'être arrêtée en bord de piste
Abandon pour Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB1
Max Verstappen, Red Bull Racing, sur un scooter après son abandon
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Comme l'an passé, la présence en masse de fans "oranjes" aux abords du circuit ardennais n'a pas été récompensée par un bon résultat de la part du vainqueur du GP d'Espagne 2016, dont la Red Bull RB13 a de nouveau été victime d'un problème technique, le contraignant à abandonner dès le septième tour, en pleine ligne droite de Kemmel, face à une marée de ses supporters.

Une situation ô combien frustrante pour Verstappen, qui a déjà connu son lot de difficultés, avec six abandons sur 12 Grands Prix, trois étant liés à l'unité de puissance Renault. "Frustré, déçu, et vraiment mécontent", a d'ailleurs déclaré le #33 après l'épreuve. "Pour une équipe de pointe, ce n'est pas acceptable. Ce sont 50% des courses qui se finissent en abandon. C'est incroyable. Comme je l'ai dit à la radio, je n'arrive pas à y croire."

Christian Horner, le directeur de RBR, n'a évidemment pas tardé à se tourner vers le motoriste français, au micro de Sky Sports : "C'est vraiment malheureux pour lui. Il s'est mis dans une bonne position, il aurait pu monter sur le podium facilement aujourd'hui, mais malheureusement, le quatrième cylindre s'est arrêté de fonctionner. Est-ce un problème de capteur ou un problème mécanique ? Notre motoriste va devoir fournir des explications."

À défaut d'explications, en tout cas publiques, Alain Prost, conseiller spécial de Renault et présent dans le paddock de Spa, a révélé à Canal+ qu'il avait rencontré Max Verstappen pour lui présenter ses excuses au nom du constructeur.

"Je suis allé m’excuser auprès de lui, auprès de l’écurie, au nom de Renault, parce que c’est normal", a expliqué le quadruple Champion du monde français. "Souvent, dans une équipe – là en tout cas on le voit [avec] les équipes que l’on fournit –, il y a toujours un ou deux pilotes qui ont plus de problèmes que d’autres, et c’est le cas pour lui. Il est très impatient, c’est quand même un pilote très talentueux qui a envie de se battre devant, donc c’est pas toujours facile à gérer."

"C’est dommage parce que, nous [l'écurie Renault], on vient de signer un bon résultat [sixième avec Nico Hülkenberg, ndlr]. C’est un peu le problème de la F1 : il y a beaucoup de frustration et il n’y a toujours qu’un ou deux qui sont contents. Et voilà, il faut déjà régler ce problème, et ça nous pousse aussi indirectement dans le fait de gagner en performance et aussi en fiabilité."

"C’est intéressant pour nous aussi et puis voilà. Nous, on n’oublie pas notre très bon résultat aujourd’hui avec Nico et notre très bon week-end en termes de performance et de fiabilité de notre côté."

partages
commentaires
Alonso méritait d'être pénalisé, selon Palmer

Article précédent

Alonso méritait d'être pénalisé, selon Palmer

Article suivant

Honda n'a rien trouvé d'anormal sur le moteur d'Alonso

Honda n'a rien trouvé d'anormal sur le moteur d'Alonso
Charger les commentaires