Prost espère "des relations apaisées et constructives" avec McLaren

L'ancien Champion du monde se réjouit de la collaboration inédite que Renault va débuter avec McLaren dès 2018, via la fourniture moteur.

Le bal des annonces a eu lieu ce midi à Singapour, faisant tomber le jeu de dominos auquel Zak Brown lui-même avait fait allusion il y a deux semaines à Monza. Parmi les entités au centre du jeu, Renault a choisi de faire évoluer considérablement sa stratégie d'avenir, avec des décisions qui touchent sa fourniture moteur aux équipes clientes, mais aussi son équipe d'usine au niveau des pilotes. Dès l'année prochaine, Renault succédera notamment à Honda pour propulser les McLaren.

"C'est une grosse décision, une vraie décision stratégique, pas juste un mouvement tactique pour essayer de gagner de l'argent ou d'avoir accès à un pilote", insiste d'ailleurs au micro de Canal+ Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing. "C'est aussi un choix marketing, McLaren est une marque prestigieuse et c'est une association qui n'avait jamais existé. Pourquoi pas le début d'une longue histoire. On sait que le moteur sera au niveau des attentes. La performance est là, la fiabilité devrait être là. On a des raisons de penser que ce devrait être une association qui va bien fonctionner."

"McLaren représente ce qu'il y a de plus beau"

Conseiller spécial de Renault en F1, Alain Prost se félicite quant à lui de ce tournant adopté par le Losange. Le quadruple Champion du monde a conscience des difficultés que peuvent créer une relation entre un constructeur et ses clients, mais a bien en tête les erreurs à ne pas renouveler, tirant notamment les leçons d'une relation parfois tumultueuse avec Red Bull.

"À la base, ce n'était pas une vraie décision, c'est d'abord McLaren qui est venu vers nous", rappelle-t-il au micro de Canal+. "Dans la stratégie que nous avons pour les années qui viennent, il y a eu beaucoup de négociations. Je suis très heureux que Renault ait fait ce choix. McLaren représente ce qu'il y a de plus beau dans la Formule 1. Ils ont eu des très grands pilotes, pas toujours par la taille (rires), mais en dehors de Ferrari, c'est vrai que c'est une marque incroyable, et c'est important pour Renault de s'associer avec une marque prestigieuse."

"Il y a déjà eu des échanges d'informations, notamment pour la conception de la voiture pour 2018, qui a déjà commencé", précise-t-il à Canal+ en évoquant la collaboration avec McLaren. "En ce qui concerne Fernando [Alonso], je n'ai pas vu de décision officielle prise pour l'année prochaine. C'est vrai que mon histoire avec McLaren peut aider en termes de relations, mais c'est la technique qui compte. On voudra éviter tout ce qu'on a vécu par le passé avec des critiques difficiles à accepter pour un constructeur. On espère des relations apaisées et constructives avec McLaren, aussi bien sur le plan technique que sur le plan marketing."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Renault F1 Team
Type d'article Actualités
Tags alain prost, cyril abiteboul, moteur