Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
16 jours

Prost : Renault n'est pas encore dans une situation "très stable"

partages
commentaires
Prost : Renault n'est pas encore dans une situation "très stable"
Par :
10 nov. 2019 à 17:34

Le directeur non exécutif de Renault, Alain Prost a confiance dans la capacité de Renault à maintenir sa cinquième position au classement constructeurs en dépit d'une saison "difficile" où le Losange a montré un manque de "stabilité".

Lors des derniers Grand Prix, Renault est passé de la lutte pour la quatrième place avec McLaren à la défense de la cinquième face à Racing Point et Toro Rosso. Les espoirs de l'écurie française de pouvoir revenir sur la firme de Woking ont été douchés par la double disqualification de Suzuka pour une infraction à la règle interdisant les aides au pilotage. Cependant, à Austin, le Losange a pu engranger de précieux points avec la sixième place de Daniel Ricciardo et la neuvième de Nico Hülkenberg. Enstone compte 85 unités contre 65 pour son plus proche rival.

"Ce n'est pas fini, mais nous sommes plus confiants, c'est sûr", a déclaré Alain Prost pour Motorsport.com. "Après ce qui s'est passé au Japon, quand nous avons perdu des points... Ça fait une assez grande différence, parce qu'il ne s'agit pas seulement de points perdus, ça donne plus de points aux autres. Donc nous méritons vraiment d'être où nous sommes."

Lire aussi :

"Au moins, à la fin de la saison, il faut montrer quelque chose, parce que c'est bon pour le moral des gens. Nous avons eu une saison très difficile. Nous avons été bons la plupart du temps en seconde partie de saison lors des courses, mais parfois vous avez des accidents au premier virage ou autre. Avec un petit peu de chance, nous pourrions nous battre avec McLaren."

Malgré tout, le quadruple Champion du monde reconnaît qu'il faut plus de temps que prévu pour remettre Enstone en ordre de marche, après un rachat initié fin 2015. "Nous savons où nous en sommes, mais c'est très difficile de l'expliquer à l'extérieur. Parce que quand vous essayez de bâtir quelque chose, parfois vous perdez un peu. Nous ne sommes toujours pas dans une situation très stable car, comme vous l'avez vu, nous changeons l'organisation. Mais nous allons de l'avant. Je ne suis pas du tout pessimiste pour l'avenir, mais ça prend un petit peu plus de temps pour y arriver."

Il salue en tout cas le résultat d'Austin. "Cette course montre la différence qu'il y a parfois entre les conditions de qualifications et de course. Nous savions que, sans aucun incident, nous pourrions battre les McLaren. Nous sommes peut-être restés un peu trop longtemps en piste avec Nico [lors du premier relais], mais nous pensions que la stratégie à un arrêt fonctionnerait. Vous avez vu ça pour tout le monde, c'était plutôt une surprise d'avoir à faire deux arrêts. C'est le seul regret, mais nous étions très contents d'avoir les deux voitures dans les points."

Avec Adam Cooper 

Article suivant
C'était un 10 novembre : Massa honoré par Ferrari

Article précédent

C'était un 10 novembre : Massa honoré par Ferrari

Article suivant

Claire Williams refuse d'être celle qui "a tué l'écurie" de son père

Claire Williams refuse d'être celle qui "a tué l'écurie" de son père
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Alain Prost
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard