Prost - Senna "travaillait vraiment" sur les qualifications

Malgré ses quatre titres mondiaux, surpassés par Michael Schumacher et Juan Manuel Fangio uniquement, Alain Prost n'a jamais eu la réputation d'un pilote au talent pur exceptionnel, plutôt celle d'un homme dont la science de la course était redoutable. Ce n'est pas pour rien qu'il est surnommé le Professeur!

Fréquemment confronté à des coéquipiers au style de pilotage plus spectaculaire, voire plus populaire tels que Keke Rosberg, Ayrton Senna ou Nigel Mansell, Prost n'hésite pas à rappeler qu'une approche de la course réfléchie n'est pas incompatible avec le talent pur.

"Les gens ont toujours aimé Keke ou Ayrton à l'époque, des pilotes qui exprimaient davantage leur talent naturel dans leur style de pilotage qu'avec leur réflexion," confie-t-il sur le site de la FIA. "Mais on peut avoir les deux. Niki était appelé 'l'ordinateur' quand il courait. Et pourquoi pas? Les gens oublient que l'on peut aussi être rapide."

Une approche très différente

La confrontation entre Ayrton Senna et Alain Prost est probablement la plus connue de l'Histoire de la Formule 1. Les statistiques semblent dresser un portrait clair des qualités respectives des deux hommes : 65 pole positions pour Senna contre 33 pour Prost, mais 51 victoires pour ce dernier contre 41 pour le Brésilien.

Lors de leurs deux années chez McLaren, le contraste est ahurissant : 26 pole positions pour Senna contre 4 pour Prost, mais 14 victoires à 11, un bilan beaucoup plus équilibré en course. Selon le Français, il y a des raisons à cela.

"Si l'on regarde les statistiques, on voit qu'Ayrton était peut-être exceptionnel en qualifications, mais il travaillait vraiment là-dessus," souligne le quadruple Champion du Monde. "Je travaillais plus sur les réglages de course, donc cela fait une grande différence. En conditions de course, avec Ayrton, je n'ai jamais été beaucoup plus lent que lui. C'est juste une approche différente."

Des comparaisons impossibles

Quant au fait d'être peut-être un peu sous-estimé par rapport à des pilotes plus spectaculaires comme Senna, Prost n'en a cure.

"Je pense que cela me dérangeait un peu par le passé, mais maintenant, ça me paraît juste marrant, vous savez," sourit-il. "Je suis déjà content qu'on me pose la question. On se fait toujours poser ce genre de question : qui était le meilleur, qui était le meilleur pilote, le meilleur n'importe quoi... Ce qui est ridicule, honnêtement, parce qu'on ne peut pas comparer."

"Si l'on a couru en Formule 1, surtout avec différentes voitures, différentes équipes, une ambiance différente, on ne peut pas comparer les pilotes et le nombre de titres. Donc d'une façon, je préfère peut-être les choses telles qu'elles sont désormais, surtout en vieillissant!"

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alain Prost
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags déclaration, historique, pilotage