Prost : Vettel a fait preuve "d'un peu de nervosité"

partages
commentaires
Prost : Vettel a fait preuve
Par : Fabien Gaillard
25 juin 2018 à 07:39

Alain Prost est revenu sur le Grand Prix de France de Sebastian Vettel, responsable d'une collision avec Valtteri Bottas lors du premier tour.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 mène au départ alors que Sebastian Vettel, Ferrari SF71H bloque une roue et percute Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 mène au départ alors que Sebastian Vettel, Ferrari SF71H percute Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H au stand
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 au stand
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 en tête-à-queue après un contact avec Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H percute Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H percute Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, passe Sergio Perez, Force India VJM11
Sebastian Vettel, Ferrari a loupé le début de la parade des pilotes
Sebastian Vettel, Ferrari, en conférence de presse
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H lâche des étincelles
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, rentre au stand

La course sur le Circuit Paul Ricard a rapidement pris un tournant inattendu quand Sebastian Vettel, troisième, a manqué son freinage du premier virage et percuté Valtteri Bottas qui était nettement devant lui. L'Allemand, jugé responsable par les commissaires et pénalisé de cinq secondes pour cet incident, a reconnu son erreur tout en estimant qu'il n'avait "nulle part où aller". Après être reparti en fond de peloton, il a finalement terminé cinquième, perdant ainsi 15 points sur Hamilton.

Présent sur le plateau de Canal+ lors de l'après-course, le quadruple Champion du monde de F1 Alain Prost a analysé l'incident et ses conséquences : "Petite faute quand même de Vettel, malgré tout, petite erreur, même Bottas lui laisse un peu d’espace, donc c’est un peu dommage. Le championnat va peut-être se jouer aussi là-dessus, sur le nombre d’erreurs que l’un ou l’autre vont faire. Bottas est très malchanceux quand même, il faut le souligner depuis le début de l’année, parce qu’il fait une bonne saison et il est quand même toujours… pour le chat noir, c’est plutôt lui en ce moment."

"C’est [Vettel] qui prend le meilleur départ, vraiment, mais l’impression que ça donne [...] c’est que, bon, il est obligé de freiner à un moment, de ralentir, et [c'est] comme si où il lâchait les freins, ou même presque qu’il réaccélérait, au moment où Bottas est dans le virage et vous remarquerez que Bottas […] il laisse quand même un peu d’espace sur la gauche. Il arrive en survitesse et il ne prend pas une trajectoire je dirais normale, classique, sinon les deux voitures seraient restées là."

"Il fait un meilleur départ que les Mercedes. Il sait aussi que pour attaquer, pour faire la course contre Hamilton, il fallait qu’il passe Bottas très vite. On est toujours dans le même scénario où les pilotes savent que dans les deux premiers virages il y a quand même des places à prendre, mais voilà, il y a aussi des courses à perdre."

"Il joue le championnat [...] il faut être un peu plus prudent"

Quand il est évoqué le fait que Vettel pouvait parfois commettre des erreurs coûteuses, l'ancien pilote de Renault, McLaren, Ferrari ou Williams de lancer : "De temps en temps, c’est des erreurs comme ça : il s’accroche de nouveau, je crois, un petit peu plus tard, je ne sais plus avec qui, avec Alonso je crois quand il le redouble… Par moment, un petit peu de nervosité, un peu limite, souvent quand il est peut-être… Je ne sais pas, c’est difficile… il a perdu un tout petit peu de performance par rapport à la Mercedes, donc voilà. Ça fait partie de ce championnat, il faut être solide, mais c’est souvent celui qui est devant qui est solide, donc il faut peut-être aussi qu’il fasse la pole position et qu’il parte devant. Mais ce n’est pas fini, loin de là."

"C’est dommage mais c’est parce qu’on fait un meilleur départ qu’on est… C’est normal hein, dans la psychologie du pilote, on fait le meilleur départ on n’arrive pas à passer, peut-être qu’on en demande un petit peu plus mais là aussi il joue le championnat, peut-être que dans certains moments [il] faut être un peu plus prudent."

Enfin, quand il lui est précisé que Vettel avait été voir Bottas pour s'excuser auprès de lui dans le parc fermé après l'épreuve, Prost de conclure : "Je pense qu’au fond de lui-même, il sait. Après, bon, le Champion ne doit pas spécialement reconnaître qu’il fait une petite erreur de jugement ou comme ça, mais ça me surprend pas tellement personnellement."

Prochain article Formule 1
Alonso a calmé les ardeurs de McLaren à la radio

Previous article

Alonso a calmé les ardeurs de McLaren à la radio

Next article

Le GP de France vise une plus forte affluence en 2019

Le GP de France vise une plus forte affluence en 2019