Q1 - Bottas reste sur le carreau dès la Q1

L’accident matinal de Kimi Räikkönen n’aura eu pour seule conséquence que de donner plus de travail à l’équipe de mécaniciens Ferrari et de faire perdre un petit peu de confiance au Finlandais à quelques heures des qualifications.

Après avoir craint pour sa boite de vitesses suite au choc sur l’arrière de la monoplace, Ferrari a pu prendre la piste sans devoir pénaliser son pilote de 5 places avec un changement. L’incident est encore suivi de près, Ferrari suggérant qu’un plat sur le pneu aurait pu être la cause du contact de Räikkönen, tandis que le manufacturier pneumatique italien assure ne rien avoir vu sur les données laissant penser à une défaillance d’un pneu.

La séance qualificative la plus importante de la saison a débuté par un temps ensoleillé, avec la possibilité d’un duel entre Mercedes et la Ferrari de Vettel. Manor, qui joue dans une autre division que le reste du plateau, chausse le mélange supertendre, tandis que les autres prennent leurs marques en tendres et doivent faire monter les enveloppes à la température optimale.

Aucun incident particulier à recenser en début de Q1, au cours de laquelle il faut patienter pour voir Williams et McLaren signer un tour lancé. La première touchette avec le mur est à mettre au crédit de Nico Hülkenberg dans Mirabeau ; l’Allemand, qui regagne les stands, se trouve sous la menace des pilotes passant les supertendres alors que la piste devient très chargée. Carlos Sainz Jr est sous investigation des commissaires pour avoir gêné Alonso dans la Rascasse. Pour Bottas, qui n’a encore jamais marqué de point à Monaco, la séance est des plus difficiles.

Comme Merhi, Stevens, Ericsson et Nasr, le Finlandais de l’équipe Williams ne disputera pas la Q2.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Sous-évènement Qualifications
Circuit Monte Carlo
Type d'article Résumé de qualifications
Tags monaco, q1, qualifications