Q1 - Mercedes devant un plateau en supertendres

Il fait beau et chaud pour le lancement de la Q1 (42°C en piste), sur laquelle Pirelli propose les enveloppes tendres et supertendres

Il fait beau et chaud pour le lancement de la Q1 (42°C en piste), sur laquelle Pirelli propose les enveloppes tendres et supertendres. Les Essais Libres 3, ce matin, ont montré qu’il est nécessaire de réaliser plusieurs tours lancés pour optimiser le comportement des pneus et décrocher un meilleur temps. Les teams doivent ainsi composer avec un trafic important sur le tracé urbain, où tous ont besoin de faire monter les pneus dans la bonne fenêtre.

Mercedes décide de ne pas perdre de temps et envoie ses deux pilotes en bout de pitlane, en attendant le feu vert : les Flèches d’Argent (pneus tendres) ont plus à perdre qu’à gagner en rencontrant du trafic. Tous les autres concurrents prennent la piste immédiatement, à l’exception des pilotes Red Bull. Certains ont déjà les enveloppes supertendres. Sauber a connu un début de saison difficile : le team a déjà perdu au moins une auto lors de chaque séance de Q1 depuis le début de la saison.
Pour leur second tour lancé, les pilotes Mercedes signent une référence ; Rosberg se place devant en 1’17.938. L’Allemand améliore de presque trois dixièmes dans la boucle suivante, tandis que Kvyat perd sa Toro Rosso et frappe le mur sur un freinage, endommageant son aileron avant. Les deux Lotus de Grosjean et Maldonado, chaussées des supertendres, prennent les P3 et P4 provisoires, respectivement à 0.6s et 0.9s des Mercedes, disposant des tendres.

A 10 minutes de la fin de séance, les Red Bull ne sont pas encore sorties. Le premier temps lancé de Vettel (tendres) le place en P6 provisoire, derrière Alonso. Ricciardo trouve quelques dixièmes de mieux et prend la P3, à seulement deux dixièmes de la Mercedes de Lewis Hamilton.

Du fait du choix fait par de nombreux pilotes en supertendres, Force India a encore ses deux autos dans la zone rouge à 5 minutes de la fin de séance. Hülkenberg s’est trouvé bloqué à deux reprises sur ses tours lancés, tout d’abord par Ericsson (Caterham), puis par une Lotus. Pérez parvient à signer un huitième temps provisoire en supertendres. Son équipier se donne à son tour de l’air à deux minutes de la fin de séance. McLaren ne prend aucun risque et dispose aussi des supertendres, forçant Ferrari à en faire de même.

Le supertendre et l’évolution de piste donnent le premier temps à Jean-Eric Vergne dans la dernière minute. Heureusement pour les Mercedes, la menace ne deviendra pas plus grande : un double drapeau jaune est agité sur une collision entre Ericsson et Massa. Massa, P10, s’immobilise : il s’agit de la fin de sa séance.

Ericsson, Kobayashi, Chilton, Bianchi, Sutil et Gutierrez ne disputeront pas la Q2.

Formule 1 - Les éliminés en Q1
Pilote Ecurie Temps
17   E. Gutiérrez   Sauber 1:18.741
18   A. Sutil   Sauber 1:18.745
19   J. Bianchi   Marussia 1:19.332
20   M. Chilton   Marussia 1:19.928
21   K. Kobayashi   Caterham 1:20.133
22   M. Ericsson   Caterham 1:21.732
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Jean-Éric Vergne
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités