Le règlement des Qualifs Sprint évoluera si nécessaire

Tout a été finalisé pour la grande première des Qualifications Sprint à Silverstone, mais rien n'est figé pour ce modèle qui évoluera en fonction des tests en piste.

Le règlement des Qualifs Sprint évoluera si nécessaire

Le prochain Grand Prix, à Silverstone, sera le premier à comporter une course qualificative pour laquelle le Règlement Sportif de la F1 a été amendé en conséquence. La catégorie reine s'apprête à réaliser un premier test grandeur nature de ce nouveau format, que l'on verra également à Monza ainsi que sur une troisième manche cette année.

Pendant plusieurs mois, des discussions ont permis à la FIA, la F1 et les écuries d'ajuster le règlement. Le format de base a rapidement été établi pour ces qualifications sprint mais accorder tous les détails liés notamment au Parc Fermé où aux pénalités était un travail de longue haleine. C'est seulement en marge du Grand Prix d'Autriche le week-end dernier que la version définitive a été élaborée, avant d'être ratifiée hier jeudi par le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, réuni à Monaco.

Tout a été mis en œuvre pour tenter d'éliminer toute faille ou zone grise, mais le fait de tester pour la première fois ce système impliquera probablement de faire des modifications pour affiner le modèle. Un travail qu'est prêt à assumer le directeur de course Michael Masi.

"Je crois que nous avons eu beaucoup de chance d'avoir vu cette approche absolument collaborative depuis le début de l'année", se félicite l'Australien. "Nous avons eu de nombreuses réunions, impliquant tous les directeurs sportifs des équipes, nous-mêmes à la FIA, et évidemment la F1, pour affiner les choses, les laisser de côté pendant une semaine pour que chacun puisse les relire et trouver les petites choses."

"Franchement, chacun d'entre nous est totalement ouvert à l'idée qu'il puisse y avoir des choses auxquelles personne n'a pensé, mais aussi à l'idée qu'après la première épreuve, nous fassions le point en interne et voyions ce qui a marché, ce qui n'a pas marché, et les autres domaines qui doivent être affinés."

"Sincèrement, c'est quelque chose de nouveau pour toutes les personnes qui ont été impliquées, en particulier dans le cadre de la F1. La réglementation a traditionnellement été structurée dans un format très spécifique et d'une manière qui faisait qu'aucun Grand Prix ne se déroule avec une qualification sprint."

"Tout le monde est très ouvert et a dit, même ce matin [dimanche dernier], que nous devions travailler ensemble et voir ce qui se présente, tout ce que nous n'avons pas envisagé, même si tout le monde les a lus [les règles] à fond aujourd'hui."

Rappel du format en vigueur pour Silverstone :

Vendredi

  • Essais Libres 1 de 60 minutes le matin avec deux trains de pneus par pilote qui pourront être choisis librement
  • Qualifications normales l'après-midi avec cinq trains de pneus tendres disponibles seulement

Samedi

  • Essais Libres 2 de 60 minutes le matin avec un train de pneus par pilote qui pourra être choisi librement
  • Qualifications Sprint de 100 km dans l'après midi avec deux trains de pneus par pilote qui pourront être choisis librement

Dimanche

  • Course de 305 km avec les trains de pneus restant.

Lire aussi :

partages
commentaires
Rosberg : Pourquoi je crois à l'impact positif du sport automobile
Article précédent

Rosberg : Pourquoi je crois à l'impact positif du sport automobile

Article suivant

Sur la piste comme en-dehors, Alonso de retour en mode champion

Sur la piste comme en-dehors, Alonso de retour en mode champion
Charger les commentaires