Quand Ron Dennis confiait sa "tendresse" pour l'ère McLaren-Hamilton

De retour à la tête du McLaren Group en tant que PDG en début d’année, Ron Dennis a repris en main les destinées de l’écurie britannique, qu’il veut ramener au plus vite vers les sommets

De retour à la tête du McLaren Group en tant que PDG en début d’année, Ron Dennis a repris en main les destinées de l’écurie britannique, qu’il veut ramener au plus vite vers les sommets. Alors que Honda va arriver l’année prochaine comme motoriste exclusif, le team de Woking adopte une position d’attente sur le marché des transferts avant d’annoncer son line-up de pilotes.

Il apparait certain que McLaren a déjà sondé de nombreuses pistes, avec une volonté affirmée de recruter une grosse pointure l’année prochaine, ou dans deux ans, afin de construire un projet victorieux à long terme autour d’un Champion du Monde. Ainsi, beaucoup de noms ont circulé ces derniers mois, aussi bien ceux de Sebastian Vettel, Fernando Alonso ou encore Lewis Hamilton.

Pour ce dernier, l’histoire avec l’écurie qui l’a révélé reste très particulière. Entré très jeune dans le giron McLaren, le pilote britannique s’est construit avec l’appui de l’équipe, jusqu’à la conquête de son titre mondial en 2008. La relation entre lui et Ron Dennis a toujours été étroite, et ce malgré le besoin pour Hamilton de s’offrir un nouveau défi en rejoignant Mercedes la saison dernière. Évoquant cet épisode, Dennis assurait déjà l’an passé qu’il n’avait rien fait pour le retenir, respectant la volonté d’émancipation de son protégé. Une manière de toujours conserver la porte ouverte pour l’avenir.

"Je n’ai pas vraiment cherché à l’empêcher d’aller vers d’autre horizons avec Mercedes AMG. Peut-être que c’était nécessaire pour qu’il continue à mûrir", expliquait Ron Dennis. "Je me souviendrai toujours avec beaucoup de tendresse du temps qu’il a passé avec nous. Je suis fier d’avoir été PDG et Team Principal de McLaren lorsqu’il est devenu Champion du Monde avec nous en 2008."

"J’ai lu un propos très agréable de Lewis, dans lequel il disait que, contrairement aux autres pilotes qui ont rejoint McLaren alors qu’ils étaient déjà en F1, son apprentissage avec l’équipe dans sa jeunesse faisait qu’il était comme une graine semée par McLaren et avec qui il avait grandi. J’ai trouvé que c’était extrêmement éloquent. Lewis sait qu’il fait partie de la famille McLaren, et qu’il a cultivé des racines profondes au sein de notre organisation."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Sebastian Vettel
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités