Quel site pour le Grand Prix de France ?

La bagarre fait toujours rage entre les différents sites potentiels du Grand Prix de France, qui n'aura pas lieu cette année

La bagarre fait toujours rage entre les différents sites potentiels du Grand Prix de France, qui n'aura pas lieu cette année.

Et toutes les semaines, de nouveaux éléments s'ajoutent aux différents dossiers. Petit tour des faits et de l'avenir du Grand Prix de France de Formule Un.

Flins, soutenu par le Conseil Général des Yvelines, reste le site ayant le plus de chances d'accueillir les F1. Le Pole Val de France à Sarcelles n'a de son côté pas encore abdiqué et Alain Prost a informé le président de la république, Nicolas Sarkozy, que Sarcelles espérait encore accueillir l'événement.

Seul hic, les deux projets sont soutenus par François Fillon, le premier ministre, mais dénoncés par Nicolas Hulot, Boris Ravignon et de nombreux riverains proches des deux sites. Sans compter que cette opposition dispose du soutien du ministère de l'écologie, qui indique qu'il est "hors de question de sacrifier l'environnement pour un circuit de F1."

Enfin, il ne faut pas oublier Magny-Cours 2, qui lui a la chance de n'avoir personne pour lui mettre des bâtons dans les roues. Suffisant pour voir le projet aboutir ? Quoi qu'il en soit, le temps presse et l'avenir du Grand Prix de France est loin d'être assuré à l'heure actuelle.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alain Prost , Francois Fillon
Type d'article Actualités