Quelle stratégie à Singapour selon Pirelli?

La stratégie est un aspect crucial d'un Grand Prix de Singapour toujours fort en rebondissements, notamment avec une voiture de sécurité qui est toujours entrée en action à un moment ou à un autre lors des éditions précédentes.

Sebastian Vettel a signé la pole position hier, en pneus supertendres, menant une grille de départ inédite avec des Mercedes reléguées en troisième ligne.

"Sans conteste une des séances de qualification les plus excitantes de l’année," déclare un Paul Hembery enthousiaste. "Cela nous promet des stratégies passionnantes pour demain. Ce qui est certain, c’est que les températures qui baissaient au fil de la séance ont eu une influence majeure sur le résultat final."

"Le résultat, c’est une grille de départ très différente de ce que nous avons pris l’habitude de voir. Ce qui nous promet un Grand Prix vraiment passionnant! Singapour est si différent des autres Grands Prix que nous pourrons logiquement nous attendre à une ou deux surprises, comme ce fut le cas aujourd’hui."

En effet, Pirelli s'attend à ce que deux stratégies soient viables pour les équipes : deux arrêts ou trois arrêts. Cette dernière est toutefois la plus rapide en théorie, avec des arrêts aux environs des 16e, 31e et 46e tours. Les trois premiers relais se feraient en supertendres, le dernier en tendres.

En cas de stratégie à deux arrêts, Pirelli estime que les équipes devraient envisager un départ en supertendres jusqu'au 16e tour à nouveau, mais un deuxième relais en supertendres jusqu'au 43e tour avant de passer les tendres pour les dix-huit dernières boucles.

Bien entendu, tout cela n'est que théorie, et la voiture de sécurité aura vite fait de mettre le chaos dans les plans des équipes!

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Circuit Singapore Street Circuit
Type d'article Actualités
Tags pirelli, pneus, stratégie