Quels teams gagnent VRAIMENT de l'argent en F1?

L’étude des chiffres rendus publics par les équipes F1 sur les dernières années fiscales laisse apparaître une tendance nette : le plateau F1 est (très) déficitaire, et l’investissement des teams dans le pinacle du sport automobile n’est que très...

L’étude des chiffres rendus publics par les équipes F1 sur les dernières années fiscales laisse apparaître une tendance nette : le plateau F1 est (très) déficitaire, et l’investissement des teams dans le pinacle du sport automobile n’est que très rarement source de profits, du moins sur le court terme. Un phénomène qui ne fait cependant pas se dresser tant que cela les cheveux sur la tête d’une majorité des protagonistes, la valeur d’un team se situant ailleurs, comme nous vous l’expliquerons dans un autre chapitre.

Les investissements colossaux sur les dernières saisons ont creusé des trous spectaculaires chez la majorité des 9 teams tenus légalement de rendre leurs comptes publics (Ferrari et Sauber passent à travers cette obligation, respectivement en raison de l’affiliation de Ferrari à la marque globale, et à la loi en vigueur en Suisse, différente de celle des états membres de l’UE).

Comme nous vous l’expliquons dans une autre partie de ce dossier, Marussia est l’équipe ayant aligné le plus de lignes rouges dans sa comptabilité sur les saisons 2010, 2011 et 2012.

Lire aussi : Marussia demeure l'équipe la plus endettée

Le team a perdu une somme totale de 173 millions d’euro (au cours de change £/€ d’aujourd’hui), enregistrant une perte encore plus lourde que celle de Lotus (137,5M de pertes sans compter 2013) et Force India (dans le rouge de 105,5M). Avec son lourd investissement de ces dernières années, Mercedes est déficitaire de 53 millions, mais ne fait déjà plus partie de la même catégorie de team que ceux mentionnés ci-dessus, appartenant à un constructeur et disposant d’enjeux différents imposés par son board, qui ouvre directement les vannes d’euros selon un plan long terme voté en amont.

L’ensemble des autres teams ayant déclaré des bénéfices sur les saisons 2010-2011-2012 cumulées ne créent qu’un bénéfice global d’un peu plus de 75 millions… soit en moyenne seulement 5 millions par team et par an !

Et encore ! Les bénéfices significatifs ne sont que très rares ! Le team enregistrant les profits les plus importants sur cette période est McLaren, avec près de 43 millions, loin devant Williams, qui a maintenu la barre des recettes à 17 millions. De façon surprenante, Caterham maintient des comptes dans le vert, avec 9,5 millions en trois ans, devant Red Bull et Toro Rosso, atteignant des bénéfices marginaux dépassant à peine les 2 millions sur trois ans (mais disposant d’une visibilité formidable, comme nous l’évoquerons également par ailleurs).

--

Chiffres Formula Money, basés sur les déclarations de revenus 2010-2011-2012 des 9 teams ayant publiquement publié leurs comptes.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités