Rachat de la F1 : La FIA se défend de tout conflit d'intérêts

Mise en cause au sujet de son implication à plusieurs niveaux dans la vente de la Formule 1 à Liberty Media, la FIA a décidé de contre-attaquer par la voie d'un communiqué de presse publié sur son site Internet.

La Fédération internationale de l'automobile est depuis plusieurs mois – et notamment depuis que Liberty Media a entamé la procédure de rachat de la F1 – soupçonnée par certains médias spécialisés d'être dans une situation de conflit d'intérêts.

La raison ? Le fait que l'instance dirigeante du championnat du monde détienne 1% des parts du Formula One Group et qu'elle ait dans le même temps à donner son approbation pour la vente de la discipline à un tiers. Ainsi, dans le cadre de l'opération financière ayant permis à Liberty Media de prendre le contrôle de la Formule 1, la FIA, après avoir donné sa bénédiction, a récupéré près de 75 millions d'euros quand la procédure a été finalisée.

La députée britannique du Parlement Européen, Anneliese Dodds, qui mène déjà le combat sur la question de l'atteinte à la concurrence présumée résultant de la distribution inégale des revenus entre les écuries par la FOM, s'est également saisie de la question récemment.

"Il y a également un conflit d'intérêts significatif avec la récente vente de la discipline à Liberty Media, après que le régulateur [la FIA] ait reçu 79,5 millions de dollars [74,7 millions d'euros] en autorisant la vente", a-t-elle écrit. "J'ai adressé un certain nombre de lettres à la Commission européenne pour demander une enquête complète, et je suis reconnaissante en voyant que le reste du Parlement européen a joint sa voix à cet appel."

La réponse de la FIA

Devant ces accusations, la FIA, dans un communiqué publié ce jeudi, a décidé de passer à l'offensive, en prenant ses distances vis-à-vis des accords commerciaux en place et en expliquant qu'elle ne peut s'abstenir d'autoriser une vente que dans le cas où elle a des raisons de croire que le détenteur des droits commerciaux ne pourra pas respecter ses obligations.

"Suite à l'approbation unanime par le Conseil Mondial du Sport Automobile du changement de contrôle de Delta Topco Limited (la société holding du Détenteur des Droits Commerciaux du Championnat du Monde de Formule 1 de la FIA) de CVC Capital Partners vers Liberty Media Corporation le 18 janvier 2017, la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) a été informée de certaines déclarations et commentaires, clairement imprécisément informés ou effectués avec malveillance, en lien avec ce processus", peut-on ainsi lire en préambule.

"À la lumière de cela, la FIA tient à exprimer clairement, de nouveau, ce qui suit :

  • Premièrement, l'argent alloué au Championnat du Monde de Formule 1 l'est en accord avec les accords bilatéraux qui existent entre chaque équipe et le Détenteur des Droits Commerciaux (DDC). La FIA n'a aucune connaissance de ces accords.
  • Deuxièmement, il n'y a aucun conflit d'intérêts de la part de la FIA concernant son approbation du changement de contrôle du DDC qui a été approuvé par le Conseil Mondial du Sport Automobile en prenant exclusivement en considération les termes des accords existants entre le DDC et la FIA et [en prenant en considération] les meilleurs intérêts du Championnat.
  • Selon les Accords mis en place en 2001 pour 100 ans, la FIA aurait seulement pu s'abstenir de donner son consentement dans le cas où le changement de contrôle aurait matériellement altéré la possibilité du DDC de remplir ses obligations ; il est évident que la prise de contrôle du Formula One Group par Liberty ne crée pas un tel risque, et personne n'a jamais émis une opinion différente à cet égard.

La FIA serait naturellement heureuse de démontrer l'absence de tout conflit d'intérêts à toute autorité compétente qui pourrait le requérir.

De nouveau, la FIA est impatiente de collaborer avec Liberty et le Formula One Group pour créer une relation constructive qui va garantir la prolongation du succès et le développement du Champion du Monde de Formule 1 de la FIA à long terme."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags conflit d'intérêts, fia, liberty media, rachat