Le rachat de la F1 par Liberty Media visé par une enquête

partages
commentaires
Le rachat de la F1 par Liberty Media visé par une enquête
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Traduit par: Basile Davoine
8 nov. 2016 à 07:52

L'acquisition de la Formule 1 par Liberty Media va faire l'objet d'une enquête de l'Autorité de la Concurrence et des Marchés (CMA) en Grande-Bretagne.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ
Chase Carey, propriétaire de Liberty Media
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ
Départ : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12, Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Le départ

La CMA a annoncé lundi qu'elle allait étudier le processus de rachat de la Formule 1 par Liberty Media afin de contrôler si cette acquisition respectait la législation en place sur la concurrence en Grande-Bretagne, régie par l'Enterprise Act 2002.

Un communiqué sur le site internet du département gouvernemental a été publié : "La CMA va examiner si cette transaction pourrait ou non aboutir à la création d'une situation relative à la loi Enterprise Act 2002 et si cette situation pourrait déboucher sur une réduction conséquente de la concurrence sur un ou plusieurs marchés de biens et services au Royaume-Uni."

Les parties qui s'inquiètent de l'implication de Liberty Media en F1 et considèrent que cela réduirait la concurrence en Grande-Bretagne ont été invitées à se manifester avant le 21 novembre.

La CMA a également fait savoir que la date butoir pour décider de lancer ou non une enquête plus formelle à l'encontre de Liberty Media était fixée au 5 janvier 2017. 

Il y a quelques semaines, Liberty Media a annoncé un plan de rachat de la Formule 1 à hauteur de huit milliards de dollars, avec une première prise de participation à hauteur de 18,7%, avant que l'acquisition ne soit totale l'année prochaine. 

Lors de cette annonce, la compagnie américaine a indiqué que l'achèvement du processus était sujet à certaines conditions, qui incluent "l'approbation et le feu vert des autorités de la concurrence et de l'antitrust dans différents pays"

Prochain article Formule 1
Nuages, fraîcheur et risque d'averses à Interlagos

Previous article

Nuages, fraîcheur et risque d'averses à Interlagos

Next article

Mateschitz - Red Bull n'a "jamais pensé" à quitter la F1

Mateschitz - Red Bull n'a "jamais pensé" à quitter la F1

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités