Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
22 jours
23 oct.
Prochain événement dans
34 jours
31 oct.
Prochain événement dans
42 jours
13 nov.
Prochain événement dans
55 jours
04 déc.
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
83 jours

Pour Racing Point, l'argent ne suffit pas

partages
commentaires
Pour Racing Point, l'argent ne suffit pas
Par :

Rachetée à la mi-2018 par un consortium canadien mené par le milliardaire Lawrence Stroll, l'écurie Racing Point se trouve dans une situation financière bien plus favorable qu'auparavant, mais cela ne suffit pas à devenir un top team en Formule 1.

Jadis connue sous le nom de Force India, l'équipe s'était fait une sacrée réputation pour ses performances malgré le plus petit budget de la grille, ayant accroché la quatrième place des championnats 2016 et 2017. L'an passé, pour sa première saison complète de l'ère Lawrence Stroll, Racing Point n'a pu faire mieux que septième avec ses pilotes Sergio Pérez et Lance Stroll, fils du copropriétaire.

Lire aussi :

Lorsque nous demandons au directeur d'équipe Otmar Szafnauer s'il sera possible d'atteindre les objectifs ambitieux de Lawrence Stroll, il répond pour Motorsport.com : "Je dis toujours que les gens raisonnables disposant des mêmes informations en arrivent aux mêmes conclusions."

"En F1, il faut faire les choses sur la durée. Même Mercedes a mis trois ans pour gagner [une course] après avoir racheté Brawn, équipe qui venait pourtant de remporter le championnat. Red Bull a racheté Jaguar, et combien de temps leur a-t-il fallu pour gagner ? Cinq ans ! Cela prend du temps. Vous avez raison : Lawrence est ambitieux. Mais il lui faut comprendre que ça ne se fait pas du jour au lendemain."

Otmar Szafnauer, Team Principal et PDG, Racing Point, et Lawrence Stroll

Otmar Szafnauer et Lawrence Stroll

"Les gens disent souvent : 'Vous avez tout l'argent du monde maintenant'. Mais ce n'est pas l'argent, le principal. Sans argent, c'est impossible. Mais avec l'argent, cela prend du temps. Red Bull avait tout l'argent du monde. [Dietrich] Mateschitz [cofondateur et copropriétaire de Red Bull, ndlr] leur a dit de faire ce qu'ils voulaient. Mercedes aussi avait tout l'argent du monde."

Racing Point a pu investir dans son usine de Silverstone, tandis qu'un nouveau site va être construit pendant un an et demi pour être exploité à partir de la trêve estivale 2021. Cependant, les moyens dont dispose l'écurie sont encore loin d'être illimités.

"Nous n'avons pas tout l'argent du monde", insiste Szafnauer. "Nous avons suffisamment d'argent pour ne pas être freinés par des développements dont nous disposons mais que nous ne pouvons pas nous permettre de produire – c'était notre situation auparavant. Quand on développe la voiture mais qu'on ne peut pas produire les pièces, c'est frustrant."

"De plus, si nous devons recruter quelqu'un, nous pouvons désormais le faire alors qu'auparavant, ce n'était pas le cas. Nous avons encore un budget qui est probablement le plus petit [en réalité similaire à celui des autres écuries indépendantes du milieu et fond de grille, ndlr], mais auparavant, nous étions simplement en mode 'survie'. Ce n'est plus le cas, et il est extrêmement bénéfique de pouvoir prévoir et mettre sur la voiture les évolutions que l'on sait disponibles."

Propos recueillis par Jonathan Noble

L'Azerbaïdjan estime à 450M€ le boost lié à l'accueil de la F1

Article précédent

L'Azerbaïdjan estime à 450M€ le boost lié à l'accueil de la F1

Article suivant

La présentation Ferrari n'aura pas lieu à Maranello

La présentation Ferrari n'aura pas lieu à Maranello
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel