Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Racing Point espère un plafond budgétaire encore plus bas

partages
commentaires
Racing Point espère un plafond budgétaire encore plus bas
Par :
27 août 2019 à 19:00

Un plafond budgétaire de 175 M$ (158 M€) devrait être imposé aux écuries de Formule 1 de la saison 2021 à 2025, et Otmar Szafnauer, directeur de l'écurie Racing Point, espère que ce n'est que le début.

Les budgets plafonnés sont un sujet récurrent en Formule 1. Alors qu'une limite de 40 M£ (environ 50 M€) avait été envisagée pour la saison 2010, sans succès, ils sont plus proches que jamais de voir le jour, avec un plafond bien plus raisonnable de 175 M$ dont seraient exclus des domaines tels que les salaires des pilotes et les dépenses marketing.

Lire aussi :

La validation de cette nouvelle règle au sein de la réglementation ne devrait être qu'une formalité, et celle-ci sera en vigueur de 2021 à 2025, avec une clause liée à l'inflation qui pourrait faire augmenter le plafond sur cette période... après quoi les petites équipes espéreront peut-être un nouveau pas dans leur sens. C'est le cas de Racing Point qui, l'an passé, avait le plus faible budget de la grille.

"Mon avis, c'est qu'il serait bien que ce soit plus bas", déclare Otmar Szafnauer au sujet du nouveau plafond. "175 M$, avec ce qui en est exclu, ça donne sûrement 240 M$ à 250 M$ (216 M€ à 225 M€), mais au moins, c'est un début. Peut-être que dans cinq ans, l'on regardera ça et on l'abaissera à nouveau. C'est mieux que rien du tout."

Otmar Szafnauer, Team Principal, Racing Point

"Il y a [cette clause liée à l'inflation], mais au bout des cinq années, on entame de nouvelles négociations. Et d'ici là, le paysage aura changé, on saura si ça s'est bien passé ou pas et ce que l'on peut faire. Une chose est sûre, il y aura du changement."

Les top teams tels que Mercedes, Ferrari et Red Bull devront prendre des mesures drastiques pour faire diminuer leurs dépenses et respecter le plafond imposé ; il sera difficile d'éviter les licenciements. "Bien sûr, les grandes équipes qui dépensent davantage vont devoir trouver comment se rapprocher de nous. Cela va dans la bonne direction. C'est dur d'écarter des gens, ce n'est pas facile. J'en suis conscient. Mais je pense qu'il vaut mieux écarter des gens de manière maîtrisée plutôt que d'y être contraint de façon imprévue", conclut Szafnauer.

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Palmarès : tous les vainqueurs en Belgique depuis 1950

Article précédent

Palmarès : tous les vainqueurs en Belgique depuis 1950

Article suivant

Steiner : "Grosjean, c'est un nouveau défi tous les week-ends !"

Steiner : "Grosjean, c'est un nouveau défi tous les week-ends !"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel