Racing Point Force India : pourquoi et jusqu'à quand ?

partages
commentaires
Racing Point Force India : pourquoi et jusqu'à quand ?
Par : Basile Davoine
24 août 2018 à 17:28

Le nouveau nom de l'ex-écurie Force India, officialisé en quelques heures, a pu surprendre, mais le choix n'a pas été précipité. En revanche, il est amené à disparaître dès 2019.

Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
La Force India VJM11 d'Esteban Ocon
Otmar Szafnauer, directeur général Force India Formula One Team
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11, devant Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Le motorhome Force India F1
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11
La Force India VJM11 dans le garage
Esteban Ocon, Force India, parcourt la piste à pieds avec son équipe
Les camions de Force India F1 sans logos Force India
Réunion dans le garage de Force India F1
Vue détaillée de l'aileron avant de la Force India VJM11
Claire Williams, Deputy Team Principal, Williams Martini Racing

Bien que mené dans un laps de temps très court, c'est un processus complexe qui permet à la nouvelle entité Racing Point Force India de courir ce week-end le Grand Prix de Belgique, à Spa-Francorchamps. Sans surprise, ce nouveau nom ne sera que temporaire, avant un changement notable qui devrait être effectif la saison prochaine.

Pour l'heure, le nom du consortium d'investisseurs mené par Lawrence Stroll et qui a racheté les actifs de Force India, Racing Point UK Limited, est venu s'accoler à celui qui demeure la carte d'identité du châssis VJM11 aligné en Grand Prix. Nouveau directeur de l'écurie, Otmar Szafnauer en a précisé les raisons logiques, alors que la structure conservera également les primes acquises par sa devancière.

"La raison, c'est que nous avons débuté l'année avec Force India comme nom de châssis. La F1 et la FIA n'aiment pas les changements de nom de châssis, et je comprends pourquoi, car ça sème la confusion chez les fans", explique Szafnauer. "Nous avons pensé qu'il était prudent de conserver Force India pour les fans. La voiture est toujours rose, nous avons les mêmes sponsors, les mêmes pilotes, le même motorhome, les mêmes employés. Si vous nous regardez, nous sommes exactement les mêmes."

"Je pense que ça aurait semé la confusion de retirer Force India. Racing Point a été ajouté à la place de Sahara. C'est ainsi que nous pouvions distinguer l'ancienne entité de la nouvelle. Racing Point est juste le nom de l'entreprise qui détient les actifs au Royaume-Uni. C'est la seule raison qui explique le nom. Mais le châssis reste Force India, et je pense que pour les fans, c'est la bonne chose à faire."

Lire aussi :

Il apparaît comme une évidence que le nom Force India disparaîtra définitivement du paysage de la Formule 1 en 2019, pour que l'écurie adopte un nouveau nom de baptême. Sur ce point, les nouveaux propriétaires et le management se donnent le temps de trouver une nouvelle identité.

"Nous avons du temps pour décider ça, mais je crois que désormais, en tant que nouvel inscrit avec Force India comme nom de châssis, il nous faut l'approbation de la Commission F1", détaille Otmar Szafnauer. "Nous devons trouver un nom qui sera durable et approprié, ainsi que validé par la Commission F1. Je ne sais pas ce que c'est, c'est tout nouveau, mais la bonne nouvelle c'est que nous avons quelques mois pour y réfléchir avant de le soumettre pour l'année prochaine."

Lance Stroll entre deux univers

Concernant les pilotes, l'arrivée de Lance Stroll dans l'écurie achetée par son père semble inéluctable, mais c'est plutôt le timing qui est incertain. Pour que le Canadien arrive chez Force India avant la fin de la saison, il faudrait "de nombreux accords", comme le fait remarquer Szafnauer : "Je ne sais pas, c'est dur pour moi de prédire l'avenir".

Chez Williams, où Stroll dispute actuellement sa deuxième saison en Formule 1, on ne semble toutefois pas écarter l'hypothèse d'un départ prématuré du pilote de 19 ans.

"Il y a beaucoup de rebondissements en F1, n'est-ce pas ?" s'amuse presque Claire Williams, directrice adjointe de l'écurie de Grove. "Je crois que nous l'avons vu ces dernières semaines. Alors nous allons devoir attendre et voir ce que l'avenir nous réserve. Ça pourrait être bizarre que Lawrence [Stroll] soit propriétaire d'une écurie et que son fils soit dans une autre, mais c'est la F1."

"Pour le moment, comme je l'ai dit, Lance est sous contrat avec nous, il pilote pour nous ce week-end et, dès que nous aurons plus d'informations, quand nous en saurons davantage, nous en ferons part."

Prochain article Formule 1
Mercedes constate le (très) léger ascendant pris par Ferrari

Previous article

Mercedes constate le (très) léger ascendant pris par Ferrari

Next article

Kubica bientôt titularisé chez Williams ? Il est "prêt" !

Kubica bientôt titularisé chez Williams ? Il est "prêt" !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Force India , Racing Point Force India
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités