Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Course dans
08 Heures
:
16 Minutes
:
38 Secondes
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
26 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
60 jours

Racing Point n'avait pas les moyens de changer de concept avant 2020

partages
commentaires
Racing Point n'avait pas les moyens de changer de concept avant 2020
Par :
Co-auteur: Emmanuel Touzot
12 mars 2020 à 14:40

Racing Point juge que concevoir une monoplace ressemblant à la Mercedes n'était pas possible avant la saison 2020, en dépit de ses liens avec l'équipe allemande, à cause des ressources qui auraient été nécessaires pour abandonner son design précédent.

La Racing Point RP20 a intrigué par sa ressemblance avec la Mercedes de l'année dernière, ce qui a pu être possible grâce à l'utilisation des suspensions, de la boîte de vitesses et de la soufflerie de l'équipe allemande. Bien qu'une voiture aussi proche d'une monoplace dominante ait agacé la concurrence, plusieurs équipes rappelant qu'une équipe de F1 doit concevoir son propre modèle, le team canadien assure qu'il n'a fait qu'exploiter ce qu'autorise le règlement.

Lire aussi :

Interrogé sur la potentielle erreur de ne pas avoir pris cette direction plus tôt, le directeur technique Andrew Green estime que la décision de l'équipe d'abandonner son propre design pour celui d'une monoplace ayant rencontré du succès n'est que le résultat des rentrées d'argent enregistrées par Racing Point, rachetée il y a un peu plus de 18 mois par un consortium mené par Lawrence Stroll.

"Bien sûr", admet-il, interrogé sur le fait que cette décision aurait dû être prise avant. "Nous ne pouvions pas prendre ce chemin plus tôt. Nous étions coincés financièrement, et nous l'avions été pendant de très nombreuses années. Nous devions conserver de nombreuses pièces d'une année sur l'autre. Ce n'était pas possible de repartir de zéro comme nous l'avons fait. Nous n'avions pas les ressources financières, les employés, et nous n'avions pas les capacités de fabrication. Il faut beaucoup d'infrastructures pour pouvoir faire ce que nous avons fait."

Green admet que sans ressources, il était très important de pouvoir profiter de la puissance d'équipes comme Mercedes et Ferrari, et qu'il était crucial de recevoir une aide extérieure : "Je pense que notre stratégie est toujours celle d'une petite ou moyenne équipe. Cela a du sens financièrement, et puisque nous sommes sous le plafond budgétaire, nous travaillons avec un constructeur sur certains composants."

Lire aussi :

"Nous avons travaillé de cette manière depuis notre collaboration avec McLaren sur le système hydraulique de la boîte de vitesses. Nous avions la boîte de vitesses de Mercedes depuis 2015 et nous avons un peu étendu cette fourniture [de pièces] pour cette saison. Nous évaluerons également cela avec le nouveau règlement, mais je pense qu'il y a un avantage financier à en tirer."

Sans révolutionner la Formule 1 en faisant de Racing Point une équipe visant le titre, Green entend prouver que cette approche peut en faire une excellente équipe du plateau, tout en s'avérant viable à long terme : "Nous pouvons nous placer dans le sillage de certaines grosses équipes. Et pourquoi pas ? Pour une équipe comme la nôtre, avec 400 ou 500 personnes, c'est une bonne chose à faire."

Article suivant
Ocon a une "bien meilleure" relation avec Ricciardo qu'avec Pérez

Article précédent

Ocon a une "bien meilleure" relation avec Ricciardo qu'avec Pérez

Article suivant

Vettel : "Personne ne m'a poussé ou frappé pour prendre l'avion"

Vettel : "Personne ne m'a poussé ou frappé pour prendre l'avion"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble