Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
85 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
106 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
120 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
134 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
162 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
169 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
183 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
190 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
225 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
239 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
253 jours

Racing Point, une menace réelle pour Ferrari ?

partages
commentaires
Racing Point, une menace réelle pour Ferrari ?
Par :
28 févr. 2020 à 11:18

"Je vous mentirais si je vous disais que nous ne sommes pas contents de là où nous sommes." Par ces mots, Andrew Green ne dissimule même pas la satisfaction qui règne chez Racing Point en cette fin d'essais hivernaux à Barcelone.

Alors que la RP20 fait parler le paddock compte tenu de sa ressemblance marquée avec la Mercedes W10 de l'an dernier, le directeur technique de l'écurie assume l'optimisme ambiant. Il vient ainsi confirmer les propos de son pilote Sergio Pérez, mais également ceux de la concurrence. Car malgré la prudence de mise, ce qui ressort des données observées à Barcelone place pour le moment le niveau de performance de Racing Point à un niveau élevé, bien qu'encore imprécis.

Les équipes de milieu de grille ont, pour certaines d'entre elles, manifesté une certaine inquiétude, et la situation pousse même Ferrari à se méfier. "Ils sont certainement très proches", prévient au micro de Sky Sports son directeur Mattia Binotto. "Je crois que ce n'est pas surprenant si l'on regarde l'aspect de leur voiture. Oui, ils constituent certainement une menace. Mais je suis également convaincu que Ferrari est une équipe suffisamment forte pour développer sa monoplace et faire en sorte que nous soyons assez forts à l'avenir pour ne pas être menacés."

Lire aussi :

Interrogé sur la perspective d'aller chatouiller Ferrari, Sergio Pérez avait vite tempéré les ardeurs en milieu de semaine. Andrew Green, lui, se permet d'afficher davantage d'optimisme. "Nous verrons, nous essayons juste de tirer le meilleur possible du package que nous avons", souligne-t-il lorsque Motorsport.com l'interroge sur la perspective de menacer Ferrari. "Ensuite, nous verrons où nous serons lors des premiers Grands Prix. C'est très prometteur, c'est sûr.'

"Je vous mentirais si je vous disais que nous ne sommes pas contents de là où nous sommes", ajoute-t-il. "Nous sommes satisfaits de là où nous nous trouvons. Le niveau de performance que nous voyons sur la voiture est en gros conforme à ce que nous avions prévu en sortant les données de la soufflerie pour les mettre sur le simulateur. Les pilotes ont piloté la voiture il y a deux semaines [sur le simulateur] et ils étaient énormément enthousiastes, donc ils étaient préparés. Nous étions juste incertains sur le fait de concrétiser le plein potentiel de ce que nous avions vu avec le travail du simulateur. Tout ce que nous observons jusqu'à présent laisse penser que nous avons tout transféré." 

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Related video

Article suivant
Russell : Mon équipier Latifi "est sous-estimé"

Article précédent

Russell : Mon équipier Latifi "est sous-estimé"

Article suivant

Barcelone, J6 - Ricciardo et Renault en tête

Barcelone, J6 - Ricciardo et Renault en tête
Charger les commentaires