Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

La radio qui a fait passer Lando Norris pour un "idiot"

Lando Norris est revenu sur un moment d'agacement lors du Grand Prix des Pays-Bas, dont les quelques millions de téléspectateurs de la F1 ont pu être témoin.

Lando Norris, McLaren

Photo de: Erik Junius

Deuxième sur la grille de départ du Grand Prix des Pays-Bas, Lando Norris n'a franchi la ligne d'arrivée qu'en septième position, conséquence d'un pari stratégique perdant en début de course : alors que la pluie tombait sur le circuit de Zandvoort, le pilote McLaren a poursuivi son effort sur ordre de son équipe, qui s'attendait à une courte averse et un rapide assèchement de la piste.

Or les pilotes ayant enfilé les gommes intermédiaires plus tôt ont rapidement comblé leur retard et commencé à creuser l'écart face à leurs adversaires restés en slicks. Voyant le podium lui échapper, Norris s'est alors emporté à la radio, lançant à son équipe : "Putain, vous êtes stupides ?" quand son ingénieur lui demandait de rester en piste.

Bien que le Britannique soit déjà de retour sur un circuit, pour le Grand Prix d'Italie, lui et son équipe ont eu le temps de passer en revue la stratégie à Zandvoort. Interrogé par Motorsport.com à ce sujet, Norris a ainsi fait part de son mécontentement après s'être écouté...

"Quand on y repense après coup, on se dit toujours : 'Je suis passé pour un idiot', et je le comprends", a-t-il reconnu. "Mais les gens à qui je parle savent que je ne penserais jamais une chose pareille, bien sûr. Nous avons fait des erreurs dans nos décisions et dans notre stratégie. C'est un peu dû aux émotions du moment."

"J'ai toujours l'air de pleurer ou de me plaindre à la radio, je ne sais pas pourquoi. Je déteste ça ! J'ai l'impression d'être vraiment détendu et relax dans la voiture mais je suis toujours le contraire quand je m'écoute après… Il y a toujours des discussions mais, quelques fois, les informations ne sont pas au niveau où elles doivent être et c'est un peu frustrant. C'est une chose que nous avons passé en revue et qui ne se reproduira plus."

Norris est membre de l'équipe McLaren depuis 2017, d'abord en tant que pilote junior puis pilote F1 titulaire. Le Britannique a donc développé au fil des années une relation forte avec le personnel de Woking, qui ne se résume pas aux échanges radio de Zandvoort selon lui.

"Les gens jugent toujours les choses de l'extérieur et aiment faire des commentaires, mais l'équipe sait comment je travaille et comment je dis les choses", a-t-il ajouté. "Tant qu'ils le savent et que je sais comment ils font les choses, comment ils me parlent et comment nous interprétons les choses, c'est tout ce dont j'ai besoin. Ce que les gens voient de l'extérieur... Je m'en préoccupe mais d'une certaine manière je m'en fiche, parce que je fais mon travail et que je le fais du mieux que je peux."

Avec Filip Cleeren et Christian Nimmervoll

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Alonso voit Williams et Ferrari lutter pour le podium à Monza
Article suivant Pourquoi les ailerons flexibles ont entraîné de nouveaux contrôles

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse