Räikkönen : une seconde marche pour le 100e podium en F1

partages
commentaires
Räikkönen : une seconde marche pour le 100e podium en F1
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
2 sept. 2018 à 14:50

Kimi Räikkönen n'a pas été en mesure de convertir sa pole position sur le Grand Prix d'Italie, en dépit du fait d'avoir été dans une situation où il était "autorisé à gagner", pour reprendre les termes de Sebastian Vettel après les qualifications.

Kimi Räikkönen a signé le 100e podium de sa carrière en Formule 1 dans une position qui ne pourra cependant le satisfaire devant les tifosi du tracé italien de Monza.

Le pilote finlandais, élu "pilote du jour" par les votants sur internet, n'est pas parvenu à convertir sa pole position en victoire au terme du Grand Prix d'Italie, en dépit de la neutralisation dès le premier tour causée par le contact entre son équipier Vettel, parti deuxième, et Lewis Hamilton dans la seconde chicane du premier tour.

Räikkönen avait vu le Britannique prendre le meilleur dans le premier passage avant de reprendre le commandement de la course avec autorité quelques centaines de mètres plus loin, et de parvenir à creuser un écart lui permettant de rester avec suffisamment d'avance sur la Mercedes pour empêcher celle-ci d'activer son DRS.

Lire aussi:

Entré aux stands très tôt en course pour changer de pneus et chausser les gommes tendres, Räikkönen voyait ensuite Lewis Hamilton demeurer plusieurs boucles supplémentaires en piste à une bonne cadence, et Valtteri Bottas, distancé de la tête mais resté lui aussi tardivement en piste, devenir un encombrant bouchon permettant à Hamilton d'optimiser sa stratégie une fois sorti des stands avec des gommes sensiblement plus fraîches.

C'est au 45e tour, après avoir vu Hamilton remonter autant grâce à son bon rythme de course qu'à un Bottas rendant sa Mercedes bien large en piste, que Räikkönen dut céder à l'attaque du quadruple Champion du monde britannique, au freinage de la première chicane.

Il ne fallut que quelques instants à Hamilton pour distancer définitivement la Ferrari, dont les enveloppes pneumatiques ne pouvaient plus donner la réponse au rythme imprimé par le leader de la firme à l'étoile, avant de faire passer l'écart à près de dix secondes en seulement quelques boucles jusqu'au drapeau à damier.

"Je pense qu'elle était suffisamment rapide, mais au final, ça n'a pas été possible", a commenté le #5 à l'arrivée, au sujet de sa voiture. "C'est loin d'être idéal, mais c'est comme ça, nous avons fait de notre mieux. Nous avons tenté, mais avec ce pneu arrière gauche, qui était fini, nous avons abandonné avant la fin de la course. Au moins, nous avons pris la deuxième place, et nous allons continuer à nous battre. Nous avions le soutien de tous les tifosi. Merci, désolé de ne pas avoir gagné, ce sera pour la prochaine fois !"

Au championnat, Räikkönen, troisième, renforce de trois points son avance de désormais quatre unités sur Valtteri Bottas.

 
Prochain article Formule 1
Championnat - Les classements après le GP d'Italie

Previous article

Championnat - Les classements après le GP d'Italie

Next article

Bottas : "Ma mission était de retarder Räikkönen"

Bottas : "Ma mission était de retarder Räikkönen"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Catégorie Course
Pilotes Kimi Räikkönen Shop Now , Lewis Hamilton Shop Now
Équipes Ferrari Shop Now
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Réactions