Räikkönen : l'admiration de Brawn, l'hommage de Hamilton

partages
commentaires
Räikkönen : l'admiration de Brawn, l'hommage de Hamilton
Par : Basile Davoine
4 sept. 2018 à 09:28

Que ce soit par son avenir incertain ou par sa prestation en piste, Kimi Räikkönen s'est retrouvé un peu plus encore sous le feu des projecteurs à Monza le week-end dernier.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Le deuxième, Kimi Raikkonen, Ferrari, est interviewé par Felipe Massa sur le podium
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari lors de la conférence de presse
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 dépasse Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H pour la tête
Le poleman Kimi Raikkonen, Ferrari fête sa pole position dans le Parc Fermé avec sa femme Minttu Virtanen
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Le poleman Kimi Raikkonen, Ferrari fête sa pole position dans le Parc Fermé
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H

Auteur de sa première pole position de la saison, Kimi Räikkönen a d'abord provoqué la mauvaise humeur de son coéquipier Sebastian Vettel le samedi. Quant au dimanche, il s'est retrouvé seul à défendre les chances de Ferrari pour la victoire, offrant un duel magnifique face à Lewis Hamilton.

Sevré de victoire depuis mars 2013 et son dernier succès en F1 obtenu avec Lotus, le Champion du monde 2007 est passé très près de la rédemption devant les tifosi. La stratégie savamment orchestrée par Mercedes, ajoutée à un Hamilton toujours à son meilleur niveau, ont finalement eu raison des espoirs de Räikkönen.

Lire aussi :

Malgré cette belle prestation en toile de fond, la dernière tendance va vers une non-prolongation de contrat du Finlandais, qui laisserait son baquet à Charles Leclerc. Quoi qu'il en soit, son week-end italien a visiblement marqué les esprits, y compris celui de Ross Brawn.

"Je ne sais pas quels sont les projets de Kimi à court terme, s'il restera chez Ferrari, rejoindra une autre équipe ou quittera la Formule 1, mais je crois que pendant cette interview avec son ex-coéquipier Felipe Massa, il a été assez ému de voir cette marée de fans affluant sur la piste pour se tenir sous le podium et scander son nom", constate le directeur sportif de la Formule 1.

"Je suis certain qu'offrir une victoire à ces fans aurait été source de grande joie, même pour quelqu'un d'aussi réservé que Kimi. En fait, depuis que je suis revenu en Formule 1 l'année dernière, j'ai remarqué comment Kimi s'est détendu. Ça peut se voir dans une foule de petites choses, comme le fait de passer un peu plus de temps à signer des autographes ou à sourire devant les appareils photos, alors qu'auparavant cela suscitait chez lui uniquement un air renfrogné."

"À Monza, il était si proche de cette victoire tant attendue : il a signé une pole fantastique, a fait une course parfaite, piloté de manière agressive et déterminé, mais il a dû faire de son mieux face à un rival plus fort. Cette année, il pilote certainement mieux que jamais depuis qu'il est revenu chez Ferrari, et peut-être qu'une nouvelle occasion se présentera bientôt."

Hamilton : "Räikkönen manquerait à la F1"

La F1 sans Räikkönen, c'est un scénario auquel il faudra se préparer tôt ou tard, pour les fans comme pour les acteurs du paddock. Interrogé sur l'éventualité de voir le pilote Ferrari raccrocher à la fin de la saison, les propos de Lewis Hamilton en disent long sur le charisme d'Iceman.

"Je pense que c'est toujours difficile de dire si quelqu'un va vous manquer", explique le Britannique. "Je pense qu'il manquerait naturellement à la F1, oui." 

"Je n'ai jamais caché qu'avant d'arriver en Formule 1, lorsque je jouais à la PlayStation, je prenais toujours Kimi dans la McLaren, en imaginant que c'était moi. Et puis je me souviens que la première voiture que j'ai pilotée chez McLaren, j'utilisais le set-up et les suspensions de Kimi. C'était une expérience incroyable, et c'était cool car je crois que notre style de pilotage est assez similaire, donc j'étais à l'aise avec ces réglages à l'époque."

"Il a eu une carrière incroyable et c'est un réel honneur d'avoir couru contre un grand Finlandais comme lui. Il paraît glacial. Il lui reste encore beaucoup d'années, il ne fait pas son âge."

Prochain article Formule 1
À froid, Verstappen ne digère toujours pas sa pénalité

Previous article

À froid, Verstappen ne digère toujours pas sa pénalité

Next article

Diaporama: l'Alfa Romeo Sauber dans le Grand Prix d'Italie

Diaporama: l'Alfa Romeo Sauber dans le Grand Prix d'Italie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Shop Now , Lewis Hamilton Shop Now
Équipes Ferrari Shop Now
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités