Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Räikkönen : "Les quatre derniers GP ont été un cauchemar"

partages
commentaires
Räikkönen : "Les quatre derniers GP ont été un cauchemar"
Par :
29 sept. 2019 à 15:20

Kimi Räikkönen a subi une nouvelle déconvenue lors du Grand Prix de Russie, et attend des réponses au sein de l'équipe Alfa Romeo afin que la situation se rétablisse pour la fin de saison.

Absent du top 10 depuis la trêve estivale, sans inscrire le moindre point lors des quatre derniers Grands Prix, Kimi Räikkönen estime que son équipe doit trouver des réponses à cette série de résultats cauchemardesque. Éliminé dès la Q1 à Sotchi, le Finlandais visait tout de même les points ce dimanche en Russie, où il s'élançait depuis la 15e position sur la grille. Cependant, il a volé le départ, écopant logiquement d'une pénalité de passage par les stands, avant de finir au 13e rang en profitant notamment des abandons. Son coéquipier Antonio Giovinazzi a terminé 15e, confirmant les difficultés d'Alfa Romeo en piste ce week-end. 

"En course, c'est ma faute, même si au final nous sommes revenus grâce aux interventions de la voiture de sécurité et que cela nous a perdu de nous dédoubler", lâche le Champion du monde 2007 ce dimanche soir. "Malheureusement, nous n'avions tout simplement pas assez de vitesse. Nous pouvions juste nous accrocher aux Toro Rosso, et j'ai doublé Gasly parce qu'ils se battaient l'un contre l'autre et qu'il est sorti large. Mais nous devons comprendre. Les quatre derniers Grands Prix ont été un cauchemar et nous devons trouver ce qui ne va pas et où, comprendre les choses. Sur les dernières courses, je pense qu'il n'y a qu'à Spa que nous avions en fait de la vitesse. Les autres, c'était plus ou moins compliqué."

Lire aussi :

Avec 35 points au compteur, Alfa Romeo est huitième du championnat constructeurs et voit les équipes qui la devancent commencer à s'échapper, alors que les progrès étaient prometteurs en milieu de saison. 

"Malheureusement, c'est de nouveau une course compromise dès le premier tour", déplore le directeur Frédéric Vasseur. "Antonio a pris un bon départ et semblait en passe de gagner des places, mais il s'est retrouvé pris en sandwich entre Grosjean et Ricciardo. Il ne pouvait rien faire pour éviter le contact, et ça a endommagé la voiture. Nous l'avons fait rentrer au stand pour des pneus durs et un nouvel aileron avant, puis plus tard pour les pneus tendres pendant la voiture de sécurité, mais il avait toujours du mal à réduire l'écart."

"Pour Kimi, une pénalité pour faux départ a fait qu'il a fallu revenir de très loin, et ce n'était pas une mince affaire. Il y a eu quelques Grands Prix difficiles, alors nous devons nous ressaisir et retrouver notre rythme pour les dernières courses de la saison."

Article suivant
Hülkenberg n'a "jamais pu montrer le rythme" de Renault

Article précédent

Hülkenberg n'a "jamais pu montrer le rythme" de Renault

Article suivant

Magnussen fustige sa pénalité, Steiner un "commissaire idiot"

Magnussen fustige sa pénalité, Steiner un "commissaire idiot"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Catégorie Course
Lieu Sochi Autodrom
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Alfa Romeo Racing
Auteur Basile Davoine