Räikkönen déjà mis sous pression par Vettel

L'année 2014 a été particulièrement difficile pour Kimi Räikkönen, qui a réalisé la pire saison d'un pilote Ferrari depuis plusieurs décennies, ne montant pas sur le moindre podium et se classant hors du top 10 au championnat.

Cette année, le Finlandais tient à redorer son blason, mais est déjà relégué à vingt-huit points de son nouveau coéquipier Sebastian Vettel après deux courses. Il faut admettre que le sort n'était pas du côté de Räikkönen, avec des touchettes à chaque départ et une roue mal fixée lors d'un arrêt au stand en Australie. Pendant ce temps, Vettel remportait la première victoire de Ferrari en trente-cinq courses.

"Après deux courses, la hiérarchie de l'équipe est déjà établie", affirme Cesare Fiorio, ancien dirigeant de la Scuderia, à la radio italienne. "Si Vettel se bat pour le championnat, Räikkönen ne fera que le soutenir".

Bien entendu, c'est un point de vue très différent qu'arbore le manager du Champion du Monde 2007, Steve Robertson, prompt à rappeler le rythme de son poulain en essais libres.

"Je crois avec conviction que Kimi et Sebastian sont très proches du même niveau de performance", déclare Robertson dans les colonnes du quotidien finlandais Turun Sanomat. "Le plus important, c'est que Kimi est très content de la voiture. Le package entier est bien plus fort que la saison dernière".

"Kimi a pu montrer ce potentiel vendredi, et de nombreux concurrents y ont prêté attention", conclut-il.

La remontée de Räikkönen après sa crevaison au départ du Grand Prix de Malaisie l'a vu finir quatrième et ainsi égaler son meilleur résultat de la saison 2014. Le Finlandais est cinquième du championnat avec douze points.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel , Steve Robertson
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags fiorio, hiérarchie, pilotes, raikkonen, robertson, vettel