Räikkönen favorable à l'interdiction des radios
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T

Si l'on savait déjà que Kimi Raikkonen apprécie peu être dérangé par son ingénieur au beau milieu d'une course, le pilote Ferrari va aujourd'hui plus loin en affirmation que la suppression des communications radio pourrait être une bonne chose pour la Formule 1.

"Cela n'intéressera sans doute pas beaucoup de gens, mais selon moi interdire les radios changerait beaucoup de choses en F1. Il est probable que nous ne parviendrions pas à finir une course au début,  mais l'on pourrait s'y faire."

"Cela dit, je serais étonné qu'ils pensent qu'il s'agisse d'un bon moyen de rendre la compétition plus attrayante," ajoute Räikkönen, faisant référence aux instances dirigeantes, la FOM, la FIA et le Groupe Stratégique.

L'an dernier, la FIA avait pourtant limité les communications radio et récemment, Nico Rosberg s'est vu refusé certaines informations demandées à son ingénieur en course.

Mais si Räikkönen regrette que l'idée n'ait pas poursuivi son chemin, il est en revanche d'accord pour affirmer que la F1 a besoin de changement à l'horizon 2017, telles que les discussions actuelles le prévoient.

"Il est évident que quelque chose doit changer à l'avenir," affirme le Finlandais. "Il faut parvenir à rendre la F1 plus intéressante pour les gens et elle doit représenter un plus grand défi pour nous, pilotes. Les idées mises sur la table sont assez bonnes, il nous faut par exemple clairement des voitures plus rapides."

partages
Häkkinen témoigne - Comment Monaco 1998 a fait de lui un champion
Article précédent

Häkkinen témoigne - Comment Monaco 1998 a fait de lui un champion

Article suivant

Grosjean aime être proche des murs au Canada

Grosjean aime être proche des murs au Canada