Räikkönen : "Pas un bon jour quand on abandonne deux fois !"

Le Champion du monde 2007 a quitté Bakou avec un zéro pointé, après n'avoir pas été épargné par les incidents de course qui ont émaillé l'épreuve.

Räikkönen : "Pas un bon jour quand on abandonne deux fois !"
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08 au départ
Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Felipe Massa, Williams FW40, Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Kimi Raikkonen, Ferrari, et son entraîneur Mark Arnall
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Felipe Massa, Williams FW40 et Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10

Alors que les qualifications avaient été prometteuses pour lui, Kimi Räikkönen n'a pas vécu le dimanche qu'il espérait à Bakou. Troisième au départ, le Finlandais ne s'est pas si mal élancé, mais un accrochage provoqué par Valtteri Bottas lui a fait perdre des places tout en occasionnant des dégâts sur sa Ferrari. Resté en course, le Champion du monde 2007 pouvait encore espérer un excellent résultat, mais il a ensuite été une victime collatérale de l'accrochage entre les deux Force India lors d'une relance de la course après une période de neutralisation.

Contraint à l'abandon, Räikkönen a finalement profité de l'interruption par drapeau rouge pour reprendre la piste avec une SF70H remise en état, mais à plus d'un tour des leaders. Un choix non payant, et assorti d'une pénalité en raison du travail effectué par les mécaniciens dans le garage, pour finalement rendre les armes à quelques tours du but.

"Je ne pouvais pas faire grand-chose", raconte Räikkönen en revenant sur le départ de la course. "J'ai été heurté au virage 2 et il y a eu beaucoup de dégâts sur le côté gauche de la voiture. J'ai réussi à continuer, et malheureusement, les deux Force India se sont touchées et des débris ont détruit mon pneu arrière, puis ça a endommagé le fond plat. Nous avons abandonné, et il y a eu le drapeau rouge, donc les mécaniciens ont réparé. Nous avons fait quelques tours et essayé de revenir, mais ce n'est pas un bon jour quand on abandonne deux fois en une course."

"Il [Bottas] a freiné très tôt, et je pense qu'il savait que c'était trop tôt pour freiner. Je suis allé à l'extérieur et ça allait, puis soudainement, il m'a heurté par le côté. Je pense qu'il sait qu'il a freiné trop tôt et qu'il est arrivé trop vite sur moi. C'était complètement sa faute et j'en ai payé le prix."

"Je ne sais pas si c'est une histoire de chance quand quelqu'un vous accroche, je ne pense pas que ça ait à voir avec la chance. C'est une erreur de l'autre part, mais que fait-on pour ce genre de chose ? Si c'est votre faute, vous pouvez bien sûr y repenser et dire que vous avez payé le prix car vous avez merdé, mais cette fois, ce n'était pas le cas. Il n'y a donc rien que l'on puisse réellement changer."

Avec ce zéro pointé, Räikkönen fait également une très mauvaise affaire au championnat, puisqu'il voit le vainqueur du Grand Prix d'Azerbaïdjan, Daniel Ricciardo, lui subtiliser la quatrième place. 

partages
commentaires
Accrochage avec Ocon : Pérez demande à Force India d'agir

Article précédent

Accrochage avec Ocon : Pérez demande à Force India d'agir

Article suivant

La FIA innocente Hamilton dans l'incident avec Vettel

La FIA innocente Hamilton dans l'incident avec Vettel
Charger les commentaires